Il y a 10 ans, est née en Normandie, l’idée de bâtir des événements qui commémorent la naissance de ce courant de peinture si apprécié aujourd’hui : l’impressionnisme. En 2020, La couleur au jour le jour est le thème retenu pour cette 4e édition. Le musée des impressionnismes GIVERNY propose une exposition sur la peinture en extérieur, Plein air De Corot à Monet, dont le catalogue a été recensé sur la Cliothéque.1

Le musée des Beaux Arts de Caen s’attache à la représentation des modifications du paysage urbain par l’industrialisation de la fin du XIXe siècle, surtout à travers la peinture impressionniste. Sensibles aux chantiers, les artistes s’intéressent à la réalité de leur temps, aux ouvriers et à leurs luttes. Ils sont ainsi des témoins privilégiés des mutations économiques et sociales de l’époque.

 

Cent cinquante œuvres s’offrent aux visiteurs classées selon huit sections, de la petite échelle au niveau des mutations du paysage urbain et industriel (centre ville et banlieue), au chantier des constructions nouvelles, pour finir proche des hommes et des femmes, au cœur de l’atelier ou au sein des défilés des grandes grèves. La dernière partie regroupe une belle collection d’affiches et de cartes postales illustrant les lieux et les événements décrits. En complément,  des citations et des dates clés inscrites au mur, des photos en miroir des œuvres jalonnent le parcours.

S’il n’est pas toujours facile de courir à Caen, cette exposition et son catalogue très complet d’où est tiré le dossier de presse ci-joint méritent d’être signalés.

Leur consultation est vivement conseillée aux agrégatifs qui travailleront la nouvelle question d’histoire contemporaine pour 2021 : “Le travail en Europe occidentale des années 1830 aux années 1930. Mains-d’œuvre artisanales et industrielles, pratiques et questions sociales.”

Dossier de presse :

Bon nombre de documents pourront aussi être utilisés dans les programmes du secondaire notamment en 4e.

    Christine Valdois et Eric Joly (photographe) pour les Clion@utes