La réunion a duré pratiquement trois heures, sous la présidence de Madame Souad Ayada, Présidente du conseil supérieur des programmes. Dans la partie publique du site, je me limiterai à une présentation du calendrier de cette instance qui, il convient de le rappeler, développe des propositions qui seront ensuite validées par la DGESCO.

Les premières consultations ont commencé le 19 septembre 2017, et pour celui qui concerne les Clionautes nous avons élaboré tout un ensemble de propositions traitant à la fois du tronc commun et de l’enseignement de spécialité.

Il convient de rappeler à ce propos que nous sommes radicalement opposés, et nous n’avons jamais varié à ce propos, à toute fragmentation de cet enseignement. C’est une raison probable de notre non-invitation à la conférence des présidents des associations de spécialistes, ce qui nous paraît à tout le moins dommageable.

Peu importe après tout, à trop vouloir marier la carpe et le lapin, et à vouloir tenir des discours contradictoires, on finit au bout du compte dans la confusion. Ce point sera développé par ailleurs, dans cet espace réservé aux adhérents. Et il faudra qu’ils montrent à leurs collègues comment, pour ce qui nous concerne, nous défendons nos disciplines. Sans confusion des genres avec des revendications syndicales qui devraient être fédératrices de toutes les disciplines, alors qu’elles sont mises en concurrence dans la pratique.

Cette réunion de présentation étant une réunion de travail, il n’est pas question pour ce qui nous concerne d’entretenir fuites et rumeurs, comme cela a été malheureusement le cas lors de la mise en place de ce processus. C’est la raison pour laquelle les trames de nouveaux programmes qui nous ont été présentés seront réservées aux adhérents.

C’est à partir du 10 octobre 2018 que les membres du conseil supérieur des programmes recevront les différents projets qui seront ensuite transmis à la déjà ce qu’au à la fin du mois d’octobre. Une consultation en ligne à leur propos sera organisée du 5 au 20 novembre avec une publication de ces programmes prévue à la fin janvier au bulletin officiel de l’éducation nationale.

Ce que l’on peut dire ici, pour ce qui concerne la partie publique, c’est que pour le tronc commun du programme d’histoire et de géographie, les limites chronologiques des programmes seront sensiblement modifiées. Chaque chapitre serait défini par des objectifs en termes de dates, de personnages ou de lieux qui constitueraient autant de points de passage et d’ouverture.

Le constat qui a pu être fait, à propos des programmes précédents, a pu montrer qu’il existait d’incontestables tensions entre les méthodes et les ambitions. Pour ce qui concerne la série technologique, l’architecture sera identique, mais dans un volume horaire moindre, 1h30 au lieu de trois heures, chacun des thèmes contiendra une présentation globale et deux situations sur laquelle le professeur effectuera un choix.

Projet de programme de seconde générale :

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.