Histoire en jeux

Le sexe dans la Grèce antique VS Assassin’s Creed Odyssey (1/2)

Analyse critique d'un jeu vidéo

Le sexe dans la Grèce antique VS Assassin’s Creed Odyssey (1/2)
Les jeux vidéo sont des oeuvres culturelles

Les jeux vidéo sont le dernier jalon de la culture populaire. Ils sont aussi et surtout le fruit de notre époque. Ainsi, il est d’autant plus intéressant de regarder comment le passé y est représenté.

Notre représentation du sexe et des relations intimes n’a plus rien à voir avec celle des Grecs de l’Antiquité. Assassin’s Creed Odyssey, dernier né de la célèbre franchise d’Ubisoft, veut nous plonger dans une Antiquité reconstituée.

Assassin’s Creed Odyssey est un jeu vidéo d’action-aventure et de rôle, développé par Ubisoft Québec et édité par Ubisoft sur PC, PlayStation 4 et Xbox One. Il appartient à la série Assassin’s Creed.

Or, cette reconstitution est plurielle. Il y a bien sûr les décors et les personnages que l’on peut voir dans le jeu. Il y a aussi le scénario et les histoires que le jeu nous permet de vivre. Enfin, un jeu vidéo ne serait rien sans le gameplay, autre dit ce que le joueur doit ou peut faire dans le jeu, les interactions qu’il peut avoir avec les décors, les personnages et le scénario.

Comment le jeu vidéo Assassin’s Creed Odyssey nous parle-t-il de la sexualité des anciens Grecs ?

Dans cette première partie, je décrypte le gameplay et le level design.

 

Bibliographie
  • Brulé Pierre, Les femmes grecques à l’époque classique, Paris, France, Hachette littératures, 2001, 281 p.
  • Boehringer Sandra et Tin Louis-Georges, Homosexualité: Aimer en Grèce et à Rome, s.l., Les Belles Lettres, 2018, 343 p.
  • Cantarella Eva, Selon la nature, l’usage et la loi : La Bisexualité dans le monde antique, Paris, La Découverte, 1991, 360 p.
  • Cuchet Violaine Sebillotte, « Représenter les sexes. Images et genres dans l’Antiquité grecque », Perspective. Actualité en histoire de l’art, 31 décembre 2007, nᵒ 4, p. 626‑648.
  • Pollet Camille, « A propos de « décadence » : « Les Grecs n’étaient ni homos, ni hétéros » », L’Obs, 9 nov. 2019.
  • Roubineau Jean-Manuel, Les cités grecques (VIe-IIe siècle av. J.-C.): Essai d’histoire sociale, 1ʳᵉ éd., s.l., Presses Universitaires de France, 2015, 477 p.
  • Sartre Maurice, Culture, savoirs et sociétés dans l’Antiquité, s.l., Tallandier, 2017, 338 p.

À propos de l'auteur

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.