Le Discovery Tour, le nouveau mode éducation d’Assassin’s Creed ?

Ubisoft, studio de développement de la série de jeux Assassin’s Creed, m’a invité à Paris pour essayer un nouveau mode : le Discovery Tour. Le studio le définit comme un mode ludo-éducatif et le qualifie de musée à ciel ouvert interactif. J’ai pu le tester pendant quelques heures. Est-ce que le Discovery Tour peut être utilisé en classe ? Je vous donne mon avis dans cette vidéo.

Regardez la vidéo avant de lire la suite de l’article :

En exclusivité pour les Clionautes, voici quelques précisions sur le Discovery Tour. Tout d’abord sachez que le Discovery Tour est un jeu « PEGI 12 » alors que le jeu de base est toujours « PEGI 18 ». Cela en fait un outil utilisable par les élèves sans problème.

Voici la liste des 21 « tours » ou « visites » que j’ai pu tester :

Egypte :
– le Nil, source de vie (9 stations – 9 minutes)
– Les monuments importants de Cyrène (9 stations – 6 minutes)
– Principales exportations de Cyrène (4 stations – 3 minutes)

Pyramides :
– Vue d’ensemble de la nécropole de Gizeh (3 stations- 2 minutes)
– Les énigmes du Sphinx (22 stations – 15 minutes)
– Les secrets de la grande pyramide (15 stations – 9 minutes)
– La grande pyramide de Gizeh : Chambres supérieures (18 stations – 10 minutes)

Alexandrie :
– Cléopâtre, reine d’Egypte (11 stations – 9 minutes)
– Alexandrie : planification de la ville (8 stations – 6 minutes)
– Alexandrie, ville de la fête (4 stations – 3 minutes)
– La grande bibliothèque d’Alexandrie (11 stations – 7 minutes)
– l’île de Pharos (9 stations – 7 minutes)

Vie quotidienne :
– Momies de l’Egypte ancienne (18 stations – 9 minutes)
– Temple et rituels de l’Egypte ancienne (12 stations – 8 minutes)
– Temples et prêtres (25 stations- 8 minutes)
– Cuir et lin dans l’Egypte ancienne (4 stations – 4 minutes)
– Modes de l’Egypte ancienne (10 stations – 6 minutes)
– L’évolution de la poterie dans l’Egypte ancienne (6 stations – 3 minutes)
– Le foyer égyptien (7 stations – 4 minutes)
– Bière et pain (10 stations – 6 minutes)

Romains :
– Les forts romains (4 stations – 3 minutes)
– Les aqueducs romains (5 stations – 3 minutes)

La liste s’étoffera le 20 février 2018, puisque il devrait en avoir 75 en tout (je mettrai à jour l’article en conséquence).

Un exemple de tour :

Tous les tours sont composés et stations et vous trouverez la liste des stations du tour : « Cléopâtre, reine d’Egypte ».
– Introduction
– Protectrice des deux royaumes
– Gouvernance aux côtés de Ptolémée XIII et exil
– Le sort de Pompée
– Le stratagème de Cléopâtre
– Revendication du trône
– Cléopâtre à Rome
– Cléopâtre et Marc Antoine
– Un nouvel empire égyptien ?
– Une guerre contre Rome
– Le dernier Pharaon d’Egypte

C’est une vraie biographie qui ne fait pas mention du scénario d’Assassin’s Creed. Durant le tour, on déambule dans le palais royal d’Alexandrie et à chaque station, Cléopâtre et les PNJs (personnage non joueur) jouent la scène qui est racontée. On regarde autant que l’on écoute la vie de la Reine d’Egypte.

Utilisation en classe ?

Le jeu Discovery Tour peut être utilisé en 6e en lien avec deux chapitres du programme : « Premiers États, premières écritures » et « Conquêtes, paix romaine et romanisation ».

Avant d’entrer dans les détails des « tours », il faut noter que chaque station est accompagnée d’un document d’archives ou d’illustration qu’il est tout à fait possible d’exploiter avec les élèves.

Voici quelques idées d’utilisation du Discovery Tour. Ce ne sont encore que des ébauches, en attendant la sortie officielle du mode le 20 février.

1) Etudier le site de Gizeh

Les 4 visites sur le site de Gizeh sont complémentaires et permettent de construire un vrai dossier sur les pyramides. Les tours abordent les questions des dimensions extérieures, l’agencement des salles intérieures, l’utilité et la signification des inscriptions ou des pièces. Mais certaines notices font référence aux pillages des XIXe et XXe siècles.

Pour vous donner une idée, on peut comparer les différentes représentations du site de Gizeh que l’on trouve dans nos manuels avec les illustrations de Jean-Claude Golvin (consultant sur Assassin’s Creed) et le rendu final :

Les choix des artistes d’Ubisoft sont argumentés et tout à fait crédibles.

2) Aborder le rapport à la mort

Le tour sur les momies permet de rendre plus « vivant » une étude du livre des morts que l’on trouve assez souvent dans les manuels scolaires. En effet, le tour se déroule dans un temple et suit le processus de momification. On suit le déroulement depuis la purification du corps jusqu’au cartonnage.


3) Etudier le cosmopolitisme et les différentes populations de l’Egypte gréco-romaine.

Avec la disparition d’Alexandre le Grand dans nos programmes, il était difficile de parler des sociétés hellénistiques. Avec les tours sur la ville d’Alexandrie (et notamment la grande bibliothèque) et le foyer égyptien (par exemple), on peut aborder les questions de cohabitation et de métissage dans la société de l’Égypte Gréco-Romaine.

4) Etudier la romanisation

La visite sur les aqueducs, et je pense d’autres visites à venir, permet d’aborder la question de l’arrivée des Romains en Egypte.

Conclusion

Ce ne sont que des pistes et j’attends d’avoir le mode pour affiner ces idées. Au dela des « tours », les outils fournis par le jeu sont très nombreux : possibilité de regarder et prendre la place de PNJ (marchands, prêtres, homme ou femme en prière), possibilité de prendre des photos (avec un outil digne des appareils-photo réflexe), escalader et prendre de la hauteur.

Il n’est donc pas question de laisser le Discovery Tour faire notre travail. C’est un outil qui peut nous permettre de:
1) Laisser les élèves en autonomie (libre découverte)
2) Aborder de nombreux sujets en un temps assez rapide
3) Travailler de nombreuses compétences (numérique mais pas uniquement)

Je posterai dans les semaines à venir des propositions d’activités pédagogiques. Car il ne faut pas l’oublier, l’objectif est de construire des savoirs dans le cadre d’un progression annuelle des connaissances et des compétences!

Le plus gros problème reste celui du matériel. Il faut avoir un ordinateur ou une console de dernière génération pour espérer mettre les élèves en situation et surtout en autonomie. Et malgré les meilleures intentions du monde, cela reste pour nous, une très grosse épine dans le pied.

À propos de l'auteur

William BROU

✅Professeur certifié d'Histoire-Géographie au collège Audembron (63) ✅Animateur de la chaîne Youtube "Histoire en Jeux" (https://www.youtube.com/c/HistoireenJeux)

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.