Les nauséabonds sont de retour !

Une publication en ligne qui fait référence, de façon à tout le moins discutable, à la laïcité, s’en prend directement, et nominalement, à des auteurs de manuels scolaires, et à leur éditeur, en raison d’une orientation idéologique supposée.

Une publication en ligne qui fait référence, de façon à tout le moins discutable, à la laïcité, On se dispensera de donner le lien bien entendu ! s’en prend directement, et nominalement, à des auteurs de manuels scolaires, en raison d’une orientation idéologique supposée.

Les arguments à base d’interprétation, et de procès d’intention, s’inscrivent dans une démarche calomnieuse qui porte atteinte directement à l’honneur de nos collègues. Notre soutien leur est évidemment acquis.

Association d’historiens géographes, engagée en 2015 dans la lutte contre l’instrumentalisation de l’histoire, notamment dans la ville de Béziers, les Clionautes ont été également dénoncés dans des sites en ligne appartenant à cette même mouvance.

Nous sommes évidemment attachés à la liberté pédagogique et au pluralisme dans la présentation des documents dans les manuels d’histoire. Les attaques que subissent nos collègues ne sont en rien dictées par une quelconque volonté de proposer une approche diverse, mais clairement par une intention de nuire. Le tout est sous-tendu par des a priori idéologiques qui n’ont aucun fondement scientifique.

Comme historiens, nous savons parfaitement que ces méthodes peuvent avoir des conséquences particulièrement graves, d’autant plus que ce message appelle explicitement à la révocation des collègues concernés.

Nous savons que l’outrance, la calomnie, peuvent avoir des effets délétères; et tout en assurant nos collègues de notre soutien, nous en appelons clairement à nos instances, groupe histoire-géographie de l’Inspection générale, direction générale de l’enseignement scolaire, pour qu’une procédure soit engagée, au titre de la protection fonctionnelle https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F32574 de nos collègues.

En effet, les articles en cause associent des prises de position à propos de l’enseignement de l’histoire exprimées de façon individuelle et les fonctions que nos collègues occupent dans notre institution. Il s’agit clairement d’un procès en sorcellerie, utilisant, entre autre, le procédé de l’amalgame, qui nous rappelle, à nous historiens, les époques les plus sombres de notre histoire.

À propos de l'auteur

Bruno MODICA

Agrégé d'histoire, Chargé du cours d'histoire des relations internationales Prépa École militaire interarmes (EMIA) Chargé du cours de relations internationales à la section préparatoire de l'ENA. (2001-2006) Enseignant à l'école supérieure de journalisme de Lille entre 1984 et 1993. Rédacteur/correcteur au CNED de Lille de 2003 à 2016. Concepteur de la maquette et du cours d'histoire des relations internationales EMIA Correcteur de la prépa. Sciences-po Paris. Master 1. Rédacteur CAPES …

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.