Conan et la démocratie ! Crom ! Normalement l’actualité immédiate ne guide pas nos réflexions mais pardonne-nous de réagir dans l’émotion. Et si tu ne nous pardonnes pas, que les démons t’emportent !

En quoi la pop-culture est-elle une grille de lecture des turpitudes de notre monde ? En quoi ces œuvres de SF ou de Fantasy permettent-elles de sonder l’âme de nos sociétés, ses débats, ses crises ?

Il y a quelques temps je proposais, dans le cadre de Clio-geek, une petite analyse de la Démocratie au prisme de Star Wars, approche que j’utilise en cours de HGGSP avec mes padawans. Si l’approche est assez évidente parce que Georges Lucas l’a revendiqué comme telle, s’emparer de l’épée de Conan pour défendre ses valeurs, pour explorer des faits d’actualité, pour réveiller des consciences ou en rassurer, semble nettement moins évident de prime abord.

Know, O prince, that between the years when the oceans drank Atlantis and the gleaming cities …

Le Conan de Howard n’a que faire de la démocratie ou des errements du monde. Il tue, vole, s’amuse, explore le monde bref, en quelques mots, Conan trace son chemin de la Cimmérie à Shem, en passant par Zingara ou Zamora en n’attendant rien de Crom et tout en mesurant ce qu’il lui doit.

 

Last Action Hero

Les événements récents ont poussé Conan à sortir de sa retraite. Enfin Conan, je pourrais tout aussi bien dire Terminator, Alan « Dutch » Schaefer ou encore Jack Slater si d’aventure les âmes sensibles étaient révulsées par la capacité de Conan à assommer des chameaux !

 

Car le Conan dont il est question est avant tout une figure totale de la Culture Geek, une référence qui a accompagné mes plus jeunes années, une voix que l’on guette de temps à autres. Arnold Schwarzenegger a pu être moqué pour ses rôles, par tel ou tel intellectuel en mal de sujet à traiter ; il n’en reste pas moins qu’il représente une certaine idée de l’Amérique. Il est un immigré comme les autres, ayant dû lutter pour se faire une place sous le soleil californien. Il est héritier d’un passé troublé, celui des siens, bercés par les illusions nazies de son Autriche natale.

Il fut Gouvernator, homme politique Républicain capable d’embrasser à bras le corps la cause environnementale, contre son propre camp, au point de devenir une sorte de référence, médiatique au possible, dans notre beau pays qui se passionne toujours pour l’environnement, entre deux manifestations contre les taxes carbone.

 

“You’re fired”

Arnold Schwarzenegger a une conscience aigüe du passé et de ce qu’il peut représenter. Clio-Geek ne pouvait passer à côté de ce moment émouvant où, brandissant l’épée forgée par le feu de Crom, l’acteur icône de la pop-culture ouvre son cœur, avec une émotion non feinte, pour rappeler quelques vérités.

 

Vous pourrez trouver une traduction sur le site Allociné, ici : “Notre démocratie est comme l’acier de cette épée : plus elle est frappée, plus elle devient forte”.

 

Alors oui, la Pop-Culture est un très bon moyen de traiter de l’actualité, aussi sûrement que c’est un bon moyen de se distraire.

 

Oui, Crom vaincra, car les Geeks vaincront !