Synthèse des discussions réalisée par JP Meyniac pour le Café Pédagogique

Généralités

Une page de Lyonel Kaufmann sur les romans historiques : http://lyonelkaufmann.ch/histoire//bibliographie/page14.html

En littérature jeunesse, les livres d’Evelyne Brisou-Pellen.
Le site d’un auteur de romans policiers qui utilise l’histoire locale : http://perso.orange.fr/black.polar/index.htm

Antiquité

Margaret Doody et ses enquêtes d’Aristote qui nous plongent dans l’Athènes du philosophe du IVè siècle avant notre ère.
_ Meurtre sur l’Agora de Claude Mossé.
_ Guillaume PREVOST(un collègue) , l’assassin et le prophète, à Jérusalem en l’an 6.
_ Les 9 volumes des enquêtes de Gordien à Rome à la fin de la République par Steven Saylor (éditions dumasque).
_ L’affaire Caïus de H. Winterfeld.

Quelques romans qui se déroulent dans l’Egypte :
Bernard Barokas, « Mystère dans la vallée des rois ».
Pierre Debresse, « Les larmes d’Isis ».
Odile Weulersse, « Les pilleurs de sarcophage ».
Théophile Gautier, « Le roman de la momie ».
Alain Surget, « l’oeil d’Horus » « le loup des 7 collines ».
Jean Alessandrini, « la malédiction de Chéops ».
Béatrice Egémar, « la conspiration du harem » ; « le scarabée du cœur ».
Lauren Haney a écrit 7 romans, des enquêtes au temps des pharaons (« Le ventre d’Apopis » par exemple).

Médiévale

Les enquêtes du Juge Ti (c’est la Chine du VIIème siècle… mais bon) par Van Gulik. A signaler qu’un autre auteur a pris la suite, Frédéric Lenormand. Un site perso vous éclairera http://le.juge.ti.chez-alice.fr/index.htm.
C’est accessible aux enfants de collège bons lecteurs.

Les romans de Ellis Peters avec Frère Cadfaël le Gallois

Des enquêtes dans l’Espagne du milieu du XIVème siècle – où les rapports entre les différentes communautés sont loin être simples.
Caroline Roe, « Remède pour un charlatan ».

Moderne

Léonard de Vinci se transforme en détective dans « Les sept crimes de Rome » par Guillaume Prévost

Les romans de Perez-Reverte

Alessando Perissinotto : « la chanson de Colombano » : 4 cadavres en 1533 dans les Alpes. Traduit de l’italien.

J.F Parot sur la France du XVII.

Quand l’assassin est le cuisinier de Talleyrand au congrès de Vienne « Le cuisinier de Talleyrand » de Jean-Christophe Duchon-Doris, 2006.

Contemporaine

Tony Hillerman qui évoque les Amérindiens Navajos aux Etats-Unis de nos jours.

Philippe Kerr : « L’été de cristal », « La pâle figure » et « Un requiem allemand ». Il s’agit d’enquêtes policières menées en Allemagne juste avant, pendant et juste après la 2nde guerre mondiale, sur fond de nazisme puis de dénazification. On les trouve aux éditions du masque réunis en un seul volume ou en 3 volumes séparés.

Carlo Lucarelli, « L’île de l’ange déchu », Gallimard, 1999. Un polar (…) qui se passe en 1925 dans une île italienne : la mort d’un chemise noire sur une île bagne (qui fait bien sûr penser aux îles Lipari) et un enquêteur venu du continent (pas une promotion bien sûr).

Claude Izner, sur le Paris de la fin du XIXème (le chantier de la tour eiffel, les attentats anarchistes etc..).

Les « Histoires Policières » de Dickens.

Les romans de Wilkie Collins montrent la société anglaise du XIXème

Les romans de Anne Perry aussi. Celui-ci, «La conspiration de Whitechapel», se passe à cheval sur les milieux républicains et royalistes, dans les beaux quartiers et dans les quartiers ouvriers.

Caleb Carr, « L’aliéniste« .

« Le cercle de la Croix » de Iain Pears.

Sur Paris les polars de Léo Mallet, et si on aime la BD ceux qui sont illustrés par Tardi sont formidables. Une bonne adresse : http://www.noircommepolar.com/f/histoire_detail.php?historique_menu=13

Didier Daeninckx : « la Der des Der » , lié à 14-18 ; « La mort n’oublie personne », lié à la Résistance ; « Meurtres pour mémoire », lié à la guerre d’Algérie.

Thierry Jonquet : « Les orpailleurs » : une bague enterrée en Pologne lors de la Shoah.

Sur le même thème : Sarah Paretsky : « Refus de mémoire » »

Pierre Magnan, « Le sang des Atrides » qui évoque la Résistance.

Jean Amila : « La lune d’Omaha » : en Normandie , en 1965 , et lié à 1945.

Dans certains cas, l’histoire est seulement prétexte ou cadre à l’intrigue : Serge Brussolo , « La moisson d’hiver » ;
_ Marie de Palet , « La tondue » (collection « terre de poche » , régionalisante ).
_ Sur les années 20 à Montmartre, Patrick Pécherot : « Les brouillards de la butte ».
_ En Italie : les romans policiers de Giorgio Scerbanenco dans l’Italie du miracle économique et ses laissés pour compte.
_ Ancrés dans la société israélienne actuellement : les romans de Batya Gour comme « Meurtre au kibboutz ».
_ Robert Litell : « Ombres rouges » , dans la Russie des années 80.
_ Les romans de Pierre Nord, très typés Guerre Froide, plus de l’espionnage que du policier.

Polars et histoire de l’art

Les bouquins de Iain Pears qui mettent en scène le général Bottando, son bras droit (et successeur) Flavia di Stefano et Argyll. Dans «Le secret de la vierge à l’enfant» il est autant question d’histoire de l’art que de l’Italie des Brigades rouges…