L’espace énergétique européen. Transgresser la frontière ?

Dans le cadre de la construction européenne quelles sont les frontières énergétiques internes et externes,?

Décrivant le projet européen d’intégration régionale Angélique PALLE rappelle l’abaissement progressif des barrières internes mais constate aussi le décalage technique, économique voire politique entre états. Des cartes nombreuses issues de présentes les frontières internes à l’Union englobant parfois des états non-membres.

L’analyses des discours et des pratiques permet la mise en valeur les contradictions.


L’énergie, en matière de gaz et d’électricité repose sur des infrastructures dont l’ancrage territorial est fort et produit des histoires nationales. En matière d’électricité existence de zones dites synchrones impose négociations et modèle comme le montre les travaux de l’ENTSOE European Network of Transmission System Operators for Electricity; il existe des « frontières électriques » différentes des frontières étatiques.
Les objectifs poursuivis au sein de l’UE sont une suppression à terme de ces frontières techniques, la mise en place sur le plan économique d’une « bourse de l’électricité visant à des gains de productivité mais aussi une meilleure gestion des situations d’urgence.
Une des difficultés est que les politiques énergétiques nationales peuvent entrer en contradiction avec les choix européens comme dans le cas de l’Allemagne qui choisit de sortir du nucléaire ce qui modifie ces besoins de complémentarité avec les réseaux voisins.

Pourquoi abaisser les frontières dans le cadre de la transition énergétique?
L’intégration énergétique est idéologique par exemple le projet européen de d’autoroute électrique pour 2050 mais qui peut se heurter les pouvoirs politiques comme le montre l’ambiguïté de l’article 194 du traité de Lisbonne entre solidarité énergétique et droit d’un état membre à déterminer ses choix énergétiques.

Les frontières extérieures
En même temps que s’abaissent les frontières intérieures, le contraste avec les pays voisins augmente. Quelques exemples sont abordés : le cas de la Bosnie, les rapports avec d’autres blocs régionaux (Russie, USA) qui influence sur la compétitivité des prix et donc des entreprises.
Sont également cités les questions de dépendances et de sécurité des approvisionnements notamment la question du gaz russe.

Les questions de la salle ont porté sur le projet d’oléoduc Asie centrale/Europe, les subventions étatiques aux énergies renouvelables face au regard de la commission européenne. Une intégration du marché pétrolier est-elle possible?

Un exposé très technique qui montre les difficultés de l’intégration européenne.

À propos de l'auteur

Christiane Peyronnard

Retraitée, j'ai enseigné en collège, en lycée, à l ' IUFM site de Chambéry - Savoie Historienne moderniste de formation Passionnée de l'Afrique (histoire, développement) et des questions environnementales

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.