Les ruses de l’Histoire par Marc FERRO

Les ruses de l’Histoire par Marc FERRO

Les ruses de l’Histoire

Marc FERRO, Emmanuel LAURENTIN

 

 

EL : L’idée de faire ce livre était déjà là, il y a 2 ans. Le livre a pris du temps. Il est sorti il y a quelques semaines. C’est le fruit d’une réflexion sur le terme de « ruses de l’histoire ». Le propre du fait de discuter avec Marc Ferro est d’être surpris.

 

MF : il ne faut pas s’attendre à ce qu’il évoque les ruses de nos dirigeants. Ils en ont tous pour rester ou parvenir au pouvoir. Mais il va parler de ruses qui n’étaient pas attendues de nos gouvernants. Surprenant.

Il prend le problème de profil : la notion de ruse de l’histoire a un intérêt. Marc FERRO a bien été soutenu par les éditeurs de Tallendier …

 

Un paradoxe : la première ruse de l’histoire depuis un demi-siècle, c’est que la mosquée, la synagogue et l’église ont pris la place des droits de l’homme. On assiste à un retournement d’une société dont nous croyions qu’elle était dirigée par les idées de 1789. Les droits de l’homme ont peu à peu été évacués.

 

Marc Ferro propose une rétrospective plutôt qu’un déroulement chronologique.

 

1ère ruse : la Pérestroïka : tous ceux qui avaient été à l’origine de la critique du régime soviétique ont disparu dans une traque tout de suite après le renversement de l’URSS.

Soljenitsyne  est à Moscou puis il fait un tour de la Sibérie et  il disparait. Gorbatchev, chassé du pouvoir par Eltsine : plus de nouvelles … Tous ceux qui incarnaient le changement avec les idées du monde occidental ont disparu.

D’autres cas qui sont des surprises. L’Histoire qui domine la conscience, la volonté des acteurs.

 

2ème : L’Union soviétique : un des destructeurs du régime communiste en URSS était Staline. Il a détruit son propre régime, sans s’en rendre compte , en 1938, durant les grands travaux. Pour les gérer, il faut des gens cultivés. Ce n’est pas un bon stakhanoviste qui peut reconstruire la Sibérie occidentale. Qui alors ? Des militants. Mais il n’y en a plus : Lénine   les a exterminés idéologiquement ou physiquement. Le Traité de Brest-Litovsk représente une  trahison pour certains, de gauche et de droite, qui se sont insurgés.

Menchéviks : « à fusiller » (selon Lénine), puis élimination des koulaks …. Il n’y avait plus de tête pensante.

En 1938, pour choisir des dirigeants, ce ne sont pas les origines politiques mais les diplômes qui comptent. Cela crée une nouvelle intellegentia. C’est elle qui met fin à l’URSS à partir de 1985 …

 

3ème ruse : le welfare state

L’idée était de soulager les malades, les gens âgés , mais rien n’était prévu pour les chômeurs : en 45, on n’a pas l’idée qu’il y aura du chômage. Pendant qu’on indemnisait avec la sécurité sociale, la population croissait et vivait plus longtemps. Du coup, cela devient trop cher. La population augmente, et les ressources diminuent.

Il y a aujourd’hui presque le double de la population de 1939.

 

4ème ruse : la présence de la colonisation

En France, et dans d’autres pays, quand on avait des colonies, personne ne savait de quoi il s’agissait. A part les publicités de Banania dans le métro … Mais la colonisation n’entrait pas dans la vie quotidienne. Marc FERRO a été nommé professeur en Algérie en 1948 : il n’en savait rien. Il y avait un « Quartier nègre » à Oran : il regroupait des Arabes. L’insurrection, la guerre, la ruse de De Gaulle (vraie ruse) avec sa formule « je vous ai compris ». En 1962 : on pensait qu’il n’y aurait plus de problème de colonies. Le problème colonial, c’était fini. Maintenant, depuis que l’on n’a plus de colonies, on ne parle plus que d’elles. Le Pieds noirs, les harkis, … les statistiques montrent depuis  quelques années, les 4/5 de terroristes viennent du Maghreb …

 

 5ème ruse : la question de l’islamisme

Les ruses de l’histoire ne choisissent pas leurs victimes.

L’islam : devenu l’islamisme, reconquête : dans les années 1960, les frères musulmans considèrent que « le tour de l‘islam est arrivé ». la relève est prise par Khomeiny en Iran (1979).

L’islamisme conquérant ou révolutionnaire a provoqué des réveils brutaux qui ont conduit à une guerre entre chiites et sunnites. En insistant sur une islamisation de la modernité (suppression de la modernité). Les Attentats de New York sont aussi un réveil brutal. Aujourd’hui, on assiste à une division complète du monde musulman.

 

6ème ruse : les indépendantistes, les migrants

Les Indépendantistes préfèrent l’indépendance à tout prix, même si le pays est détruit … Ils ont l’idée que mieux vaut changer de pays plutôt ? Cela annonce les migrants économiques, avec la mondialisation.

La ruse de l’histoire est que dès que ces pays ont commencé à recevoir de l’argent (aide des pays européens), à s’équiper, et donc que la population gagnait de l’argent, elle le gardait pour venir en Europe ! Cela lui donnait la capacité à migrer, préféré à la reconstruction du pays.

 

7ème ruse : la question des épidémies

On avait l’illusion que les progrès de la médecine permettraient d’éradiquer les épidémies. En 1973, l’ idée que l’épidémie du choléra était éradiquée irréversiblement. Mais on s’est aperçu que le choléra pouvait réapparaître. Et que les bactéries qu’on comptait détruire pouvaient resister : les médecines avaient de moins en moins d’effet. La Pénicilline est passée d’une efficacité de 60 à 30 % en 20 ans !

« Les bactéries sont plus intelligentes que les hommes ».

La rage et la variole réapparaissent.

 

8ème ruse : l’accord de Schengen.

A l’effet inverse de celui escompté.

 

9ème ruse : la Chine

Un pays de boutique devient le plus grand pays industriel du monde après les Etats-Unis.

 

 

 

 

 

 

 

À propos de l'auteur

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.