La liste de diffusion professionnelle des historiens géographes est de retour !

Depuis le 19 mars vous avez été privés de ce lien quotidien avec votre métier et vos pratiques d’historiens géographes que constitue la liste H-français.

1. Les causes de l’interruption de H-Français
2. Les limites de H-net commons
3. La migration de la liste de diffusion ouverte et la liste des adhérents
4. L’investissement que cela représente
5. Les Clionautes, propriétaires de la liste de diffusion
6. Aider les Clionautes

1. Les causes de l’interruption de H-Français

Cette liste de diffusion, active depuis 1996, a été gérée depuis cette date par l’association des Clionautes. Mais la liste de diffusion H français participe d’un ensemble plus large domicilié sur les serveurs de l’université du Michigan, le réseau H-net.
Dans la pratique, et même si les Clionautes étaient les gestionnaires de cette liste de diffusion, nous n’avions pas la main sur son fonctionnement.
Au début du mois de mars 2014, les gestionnaires du réseau H net ont décidé de changer leur interface de diffusion pour un système appelé H net Commons.
Contrairement à ce qui était affirmé, cette interface de diffusion et de gestion de liste nous est apparue comme beaucoup trop complexe pour permettre à 2000 abonnés, dont la majorité n’est pas anglophone de l’utiliser de façon transparente.
Très concrètement, pour envoyer un message à la modération, il faut désormais passer par une interface spécifique : https://networks.h-net.org/h-fran%C3%A7ais

Cette interface présente l’inconvénient d’être lourde, inadaptée aux nouveaux supports utilisés comme les tablettes, illisible souvent car ne s’adaptant pas aux écrans multiples et contraignante en termes d’utilisation.

2. Les limites de H-net commons

Deux responsables de l’association ont engagé le dialogue avec nos interlocuteurs d’outre-Atlantique, malgré les contraintes de langue et de décalage horaire. Pour devenir modérateurs de la liste H français sur H-net commons, nous avons dû suivre une formation à partir de messages en anglais, et avec des contraintes, là aussi très lourdes. Nous devions modérer des messages fictifs sur une plate-forme d’essais, le tout en anglais, avec une logique de gestion héritée de la contre-culture américaine des années 70. Cela a représenté trente heures de travail !
Par ailleurs le système H-net commons conserve toutes les contraintes de l’ancienne liste de diffusion, et notamment le blocage des caractères accentués, l’impossibilité d’insérer des pièces jointes, et de toute façon nous n’avons pas la maîtrise de la gestion de cette liste. Il s’en rajoute d’autres comme l’impossibilité de modérer sans être sur l’interface de gestion.
Par ailleurs, ses règles de fonctionnement nous sont apparues comme incompatibles avec celles du droit français en matière de publication. Cela nous met dans une position extrêmement délicate et nous avons eu à combattre des tentatives de prise de contrôle inamicales il y a un an. Cela s’explique par le caractère unique de cette liste de diffusion et par la convoitise qu’elle peut susciter.
Pour toutes ces raisons nous avons décidé de reprendre en main la gestion de la liste de diffusion H français en choisissant comme interface de gestion les systèmes des Google Groups.

3. La migration de la liste de diffusion ouverte et la liste des adhérents
La liste H français porte désormais le nom de : h-g-clionautes@googlegroups.com

C’est avec cette adresse e-mail que vous pourrez envoyer vos messages.
Ces derniers seront modérés. Les critères de modération seront les mêmes que ceux qui ont été mis en œuvre sur l’ancienne liste. Ils traiteront des questions générales touchant aux pratiques enseignantes de l’histoire et la géographie dans tous les ordres d’enseignement, de l’information concernant les évolutions et les publications dans nos disciplines.

Par ailleurs, et afin que les choses soient claires, être abonné à cette liste de diffusion,
h-g-clionautes@googlegroups.com

ne signifie pas pour autant être membre de l’association des Clionautes.
L’association des Clionautes dispose d’une liste de diffusion spécifique,
liste-clionautes@googlegroups.com

En voici le détail.
Sur cette liste de diffusion NON MODÉRÉE vous recevez en avant première différentes informations spécifiques et des propositions réservées aux adhérents. (Ouvrages en service de presse – Invitations projections presse – accès VIP conférences – colloques et vous pouvez participer aux débats d’orientation de l’association.

Être adhérent des Clionautes permet de disposer de services particuliers.

  • Le soutien logistique pour les rendez vous de Blois et Saint-Dié.
  • Une adresse mail en Clionautes.org puissamment sécurisée et indépendante de tous les réseaux qui utilisent vos données personnelles. (Yahoo, Google, hotmail et autres.)
  • Le service de presse des Clionautes. C’est à dire l’accès à toute la richesse de l’édition
  • La diffusion et la promotion de vos travaux sur l’ensemble de nos réseaux.
  • Un accès rédacteur sur les sites de la galaxie des Clionautes.
  • Une formation aux techniques d’édition en ligne.
  • Un accès privilégié aux colloques, conférences, expositions et projections presse qui vous intéressent.
  • La possibilité de diffuser sur les deux listes gérées par les Clionautes les enquêtes et sondages dans le cadre des recherches.

4. L’investissement que cela représente

La migration des 2000 adresses mails du système H français à Google Groups a représenté 20 jours de travail. Le système Google refuse d’intégrer plus de 100 adresses mails par créneau de 24 heures. Nous n’avons pas pu mener un dialogue constructif avec les services de Google malgré huit heures consécutives de prises de contact.
Pendant cette migration j’ai répondu personnellement à tous les colistiers qui m’ont posé des questions sur le fonctionnement ou plutôt sur le non fonctionnement de la liste de diffusion H français. J’ai proposé, comme solution de repli, d’adhérer au Clionautes et donc de pouvoir utiliser la liste de diffusion de l’association et d’en recevoir les messages.

Je remercie personnellement ceux qui ont fait cette démarche. Ils ont ainsi reconnu et soutenu l’effort bénévole et aux service de la communauté des praticiens de l’histoire et la géographie.
Leur appui est un encouragement d’autant plus nécessaire que cet acquis a failli de disparaître et que seul un lourd investissement de quelques-uns au service du plus grand nombre a permis de le maintenir. Le comité éditorial des Clionautes y est sensible et les en remercie publiquement, en souhaitant que d’autres forces vives voudront bien, elles aussi, sortir du silence et concourir à améliorer l’outil que nous forgeons ensemble.

L’association des Clionautes, depuis deux ans, a développé une démarche nouvelle sans rien renier de son identité. C’est cette démarche qui rend nécessaire votre soutien.

5. Les Clionautes, propriétaires de la liste de diffusion H-G Clionautes

L’association des Clionautes, les adhérents le savent, a été et est encore reçue prochainement en audience par le Conseil supérieur des programmes. Nous sommes engagés dans des accords de partenariat multiples qui ont été validés et qui sont désormais opérationnels. Rien à voir avec le passé dans ce domaine aussi où l’on parlait beaucoup de ce qu’on allait faire sans que cela ne soit jamais mis en œuvre.
On peut concevoir que les choix d’investissement personnel des uns et des autres puissent être différents, pour autant, j’ai toujours du mal à admettre l’indifférence.
Apporter une contribution modeste à l’association des Clionautes, c’est prendre un gage sur l’avenir de nos disciplines enseignées.

Je l’ai déjà affirmé à plusieurs reprises :

Si nous ne disposons pas d’un outil affûté pour peser sur l’évolution de nos pratiques enseignantes, aussi bien dans le domaine des technologies numériques que dans les contenus des programmes, notre avenir n’aura rien de radieux.

Je ne vois pas à l’heure actuelle d’autre structure indépendante qui puisse jouer ce rôle.

Entre le raisonnement en cercle fermé et celui de la connivence intéressée, nous maintenons un cap, celui du lien permanent entre les pratiques pédagogiques, la formation continue, la veille scientifique.

Nous faisons la preuve au quotidien de notre réactivité, de notre implantation, de notre maîtrise technique. Nous n’avons pas à rougir de ce qui a été entrepris depuis deux ans, depuis novembre 2013 exactement.

6. Aider les Clionautes
Pour cela, j’appelle l’ensemble des colistiers de l’ancienne liste H français, désormais H-G Clionautes à nous apporter leur contribution. J’appelle également les visiteurs du site à nous rejoindre.

Cela nous donnera les moyens de notre indépendance, nous permettra d’envisager à terme d’opérer une mutation qui nous affranchira du système des Google Groups qui n’a rien d’une entreprise philanthropique malgré sa gratuité apparente. (C’est d’ailleurs le cas de tout le web 2.0 comme Facebook, Twitter et autres réseaux sociaux.)

Ce sera encore un nouveau défi, nous le relèverons encore, et comme vous connaissez ma détermination, vous savez que nous réussirons.
N’hésitez pas à apporter votre soutien à l’association des Clionautes par votre adhésion.