RefMe. Créer une bibliographie simplement

Signalé sur un site que nous suivons régulièrement, cet outil du Web 2.0 peut rendre de grands services aux rédacteurs des Clionautes qui cherchent à classer des références bibliographiques, à ceux qui préparent les concours d’enseignement, mais aussi à des élèves dans le cadre des travaux personnels encadrés.

Le principe est relativement simple, il suffit tout simplement de s’inscrire et de créer son compte. L’avantage est qu’il permet, lorsque l’on fait une consultation multiple de différents sites de sauvegarder ses visites, et surtout de les exporter, soit en copier-coller, soit sous forme de document Word ou one note.
Parmi les fonctionnalités de la version pour téléphones mobiles, que ce soit avec Android ou avec IOs d’Apple, il est possible aussi d’enregistrer la référence d’un livre en librairie avec un lecteur de codes-barres, pour la sauvegarder.

ref me creer une bibliographie simplement/
by Fidel Navamuel · avril 14, 2015

RefMe est un outil tice en ligne et sur mobile qui permet de créer le plus simplement du monde des bibliographies pour tous vos documents d’études ou de recherche.

Le lien vers le site avec inscription

refme

RefMe est incontestablement une bonne idée pour gagner du temps dans l’exercice toujours délicat de la bibliographie. RefMe se présente sous la forme d’un site web et d’une application mobile. Idéal pour un usage au bureau, à la maison ou en bibliothèque. L’inscription est gratuite et immédiate et vous pouvez aussitôt créer votre première bibliographie.

RefMe vous propose un moteur de recherche interne qui va explorer plusieurs centaines de bases de données bibliographiques. Un moteur de recherche particulièrement véloce et puissant. Une fois votre référence identifiée, vous n’avez plus qu’a cliquer dessus pour qu’elle soit ajoutée à votre propre bibliographie.

Une fois que l’on a cliqué à gauche sur le plus, il suffit de copier coller l’adresse URL du site que l’on vient de visiter et de faire ajouter.

La boîte de dialogue qui s’ouvre à droite permet de classer les différents documents selon leur nature, livres, revues, vidéos, et d’autres classements extrêmement précis.

Le moteur de recherche du site va référencer les informations comme l’auteur de l’article, ce qui est souvent le cas sur la Cliothèque, ainsi que les dates d’indexation, ce qui est très précieux pour suivre le classement documentaire.

Une fois le travail terminé, Il faut cliquer en bas à droite sur save pour enregistrer la référence.
On peut évidemment répéter l’opération autant de fois qu’on le souhaite, en veillant à bien respecter les boutons du classement qui sont en gris selon la nature du document que l’on souhaite indexer.

Ensuite, Il suffit de cliquer sur le bouton export au bas de la page et de choisir en haut à droite les différents systèmes d’exportation, notamment en Word ou en copier-coller si on a déjà un tapuscrit réalisé.
Cela donne ce type de résultat, facilement modifiable, et si on utilise un traitement de texte de type Word, il est tout à fait possible de transformer les adresses URL en liens cliquables.
Ce qui est expliqué dans la capture d’écran qui se trouve ci-dessous.
Parmi les fonctionnalités intéressantes, la possibilité d’avoir un compte à la fois sur son ordinateur et sur son Smartphone avec la capture des codes-barres des livres, constitue un outil absolument remarquable.
Il est tout à fait possible, tant cette plate-forme est intuitive, de la faire utiliser directement par les élèves.
Ce service est évidemment gratuit, si tant est que sur le Web 2.0 cela existe réellement. Mais on peut supposer que pour des travaux de recherches documentaires qui ne sont pas couverts par le secret d’État, il peut constituer une aide appréciable est une excellente alternative à la prise de notes sur des petits bouts de papier que l’on a souvent tendance à égarer.

Il suffit ensuite de cliquer sur sélect all pour copier coller le résultat sur un traitement de texte quelconque.
Il est quand même surprenant que la solution libre ne soit pas préconisée et que Microsoft Office soit le choix par défaut. En réalité one note existe aussi sur les plates-formes Android, de façon native.

À propos de l'auteur

Bruno MODICA

Agrégé d'histoire, Chargé du cours d'histoire des relations internationales Prépa École militaire interarmes (EMIA) Chargé du cours de relations internationales à la section préparatoire de l'ENA. (2001-2006) Enseignant à l'école supérieure de journalisme de Lille entre 1984 et 1993. Rédacteur/correcteur au CNED de Lille de 2003 à 2016. Concepteur de la maquette et du cours d'histoire des relations internationales EMIA Correcteur de la prépa. Sciences-po Paris. Master 1. Rédacteur CAPES …

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.