INTRODUCTION :

Claudia Moatti , professeur à Paris VII et en Californie,s’interroge sur la traduction de Res Publica en République : les Romains considéraient-ils qu’ils vivaient dans un système républicain? Ou Res Publica a t-il d’autres significations?

 

I/L’ECOLE ANGLO-SAXONNE

La République Romaine va de -509 à -27.

Pour les Anglo-Saxons, le républicanisme est une alternative à la fois aux principes marxistes et aux principes libéraux. Le Néo Zélandais John Polock , en 1975, le fait remonter au moment machiavélien (entre 1498 et 1527). Quentin Skinner de Cambridge, en 1978,fait  remonter les fondements de la Répulique moderne au XIIIème siècle italien. Enfin, la revue anglo-saxonne TELOS fait du Brexit une manifestation du républicanisme pour échapper à la TYRANNIE des Européens.

Enfin, pour Philip Pettit, théoricien politique irlandais, le Républicanisme naît avec Cicéron à la fin de la République Romaine entre -70 et -43 avant JC. (livre de 1997 sur le républicanisme).

Premier problème, le Moyen Age ne parle pas de valeurs républicaines, il ne parle que de “bon gouvernement” et de “mauvais gouvernement”. Les Anglo-Saxons cherchent une origine glorieuse à leur système républicain, mais leurs démonstrations semblent biaisées et de pure propagande.

 

II/REVENONS A ROME !

La République, ce sont 5 siècles d’histoire tumultueuse et de conflits. Les interprétations politiques sont complexes : Quelle est la place du peuple? Comment voter? Qui fait les Lois?

Il y a donc des visions conflictuelles de cette société romaine si spécifique et si inégalitaire.

1) 3 remarques préliminaires
  • il n’ y a PAS de termes en latin pour désigner le régime politique.
  • il n’ y a PAS de Constitution écrite.
  • Enfin, on a souvent une mauvaise traduction du mot RES PUBLICA.
2) La vision grecque qui influence fortement les Romains

Chez les Grecs, il existe 3 Régimes : Démocratie, Oligarchie et Aristocratie.

Les Grecs ne peuvent pas traduire RES PUBLICA; ils utilisaient des périphrases pour décrire ce que nous appelons la République Romaine.

3) Leonardo Bruni en 1438 et origines du mot romain.

C’est lui qui désigne en premier la République Romaine en traduisant POLITEIA par RES PUBLICA.

Machiavel opposera les Républiques et les Principautés.  Il faut donc s’interroger sur la réalité et la définition précise de RES PUBLICA. Autant POPULUS, le peuple romain est définissable comme CIVITAS; la cité territoriale ou la citoyenneté; autant RES PUBLICA est un MYSTÈRE.

Apparu au IVème siècle avant JC, RES est une chose non matérielle, ce mot vient de REOS, le litige en justice, au sens de l’affaire judiciaire. PUBLICUS est le jeune enfant (pubère) capable de porter les armes et POPULUS, ce sont les citoyens mâles en armes.

4) La crise des Gracches (-133 à -122)

Ici, RES PUBLICA signifie la Puissance Publique, c’est en son nom que les Frères Gracches veulent redistribuer les Terres; mais la réaction conservatrice utilise la RES PUBLICA pour écraser les Gracches en les accusant de menacer la Puissance Publique.  Ils ont une conception VERTICALE du pouvoir contre l’HORIZONTALITÉ des réformes sociales qui menacent l’ORDRE. Cela justifie le recours aux mesures d’exception et leur mise à mort sans procès. On dira de même qu’Auguste a relevé la RES PUBLICA, c’est à dire garantit la continuité de la Puissance Publique en créant l’Empire.

CONCLUSION : Il y a 2 traditions opposées de la RES PUBLICA.

La première est HORIZONTALE, interrelationnelle, dans le tumulte et l’action et correspond aux Gracches et à certains tribuns de la Plèbe.

La seconde est VERTICALE dans la légitimation de la Puissance Publique, substantielle, dans l’ORDRE et la Stabilité; elle correspond aux Républicains Conservateurs majoritaires de -509 à -44. Cette conception n’a rien avoir avec l’idée de République de 1789/1794 en France, ni même avec les Révolutions anglaise ou américaine et le républicanisme anglo-saxon.

Qu’en est il du meurtre de César par Brutus et ses alliés en -44 ?

Brutus veut la liberté contre la domination, il refuse la Tyrannie. C’est ici à la fin de la République que se constitue une UTOPIE Républicaine où RES PUBLICA rime avec Liberté. La mort de Cicéron en -43 correspond à l’assassinat d’un défenseur de la liberté républicaine. Mais ces idées sont très tardives et correspondent à la période -54 à -27 avant JC, quand César remet en cause la République…