Frontières de l’Islam

Trois temps : deux interventions puis un débat avec le public.

Anne-Clémentine LARROQUE auteure de Géopolitique des islamismes, PUF, « Que sais-je ? », 2014 propose son point de vue sur la création des frontières par le mouvement islamiste mais aussi l’atténuation de certaines frontières.

Les islamistes créateurs de frontières.
Il s’agit d’une idéologie politico-religieuse et politico-sociale en réaction à la présence occidentale dès le 19 ème siècle. Rappel du réveil nationaliste : panarabisme et islamisme politique (frères musulmans).
L’histoire de la diffusion de ces idées depuis 1850 montre une frontière entre les états pan-arabes et des états islamistes.
Il faut sans doute mieux parler d’islamismes au pluriel et l’intervenante définit des frontières ente wahhadisme et salafisme, sunnites et chiites mais aussi les différentes formes (prédication, politique réformiste, violences et terrorisme.
Ce sont les printemps arabes qui ont montré la capacité des islamistes à arriver au pouvoir mais dans un contexte d’ancrage national et de différenciation des mouvements non nationaux (Al-Qaïda, Daech).

Mondialisation de l’islamisme
Un mouvement qui s’étend mais sans « internationale » islamiste unitaire. S’opposent ou se juxtaposent la Ligue Islamiste crée en 1962 par l’Arabie Saoudite, la finance islamiste diffusée à l’échelle mondiale, Al Jazeera, l’image d’une internationale djihadiste depuis le 11 septembre.

Abdelasiem EL DIFRAOUI Carnets égyptiens, PUF, « Hors collection », 2014 et Al-Qaida par l’image, PUF, « Proche orient », 2013 pose la question d’une vision transnationale.

Il revient tout d’abord sur l’Égypte et s’interroge sur les frontières du Moyen Orient. Il existe des états nations mais aussi des « groupes » ‘Kurdes, Touaregs, clans en Libye) en marche vers un état. Il évoque un risque de balkanisation.

Les groupes ont une idée transnationale, idée du califat mais d’autres groupes contestent les frontières : le mouvement pan-arabe des printemps arabes, certains mouvements contestataires sociaux. Il existe même des aspirations locales à la sécession ‘Sinaï, Nubie) sur lesquels s’appuie Daech.

La remise en question des frontières du monde arabe remet au centre de la réflexion la Méditerranée et notamment avec les mouvements migratoires. Quel espace méditerranéen?
Et donc quelles frontières de l’Europe? D’autant plus que le mouvement djihadiste pénètre au cœur de l’Europe.

Le débat s’est engagé sur le rôle des États-Unis dans la reconfiguration des frontières au Moyen Orient.

À propos de l'auteur

Christiane Peyronnard

Retraitée, j'ai enseigné en collège, en lycée, à l ' IUFM site de Chambéry - Savoie Historienne moderniste de formation Passionnée de l'Afrique (histoire, développement) et des questions environnementales

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.