Ces derniers temps l’association des Clionautes et certains messages publiés sur la liste H-Français ont été la cible d’attaques publiques répétées, allant de la disqualification méprisante (sur l’air de “l’association des Clionautes, moribonde, est devenue un nid de réactionnaires obtus et archaïques” pour le résumer en termes souvent plus polis que ceux utilisés) à récemment l’attaque personnelle et physique contre le président de l’association et son fils, ainsi que l’auteur de certains éditoriaux et de certains messages sur H-Français.

Ces attaques ont eu lieu sur Twitter, un réseau social qui vaut tellement mieux que cela et qui ne saurait être réduit à cette utilisation puérile, surprenante chez des spécialistes auto-proclamé-e-s de l’utilisation responsable des TICE et de l’éducation à la net-étiquette.

Tout en affirmant son soutien aux membres de l’association des Clionautes ainsi ciblés par des invectives toujours plus faciles que le véritable débat argumenté, le Comité éditorial de l’association adresse à ces fidèles contempteurs et contemptrices cette réponse musicale : “Laissons parler les gens !”

http://youtu.be/jl1FcRnLcZA

Le Comité éditorial de l’association des Clionautes