JOHN COLE Bonaparte et l’Egypte.

Introduction : parler de colonialisme républicain ou d’impérialisme libéral amène à juxtaposer deux termes contradictoires. Comment créer une République en Égypte pour libérer les musulmans tout en occupant militairement leur pays ? Cela ressemble à George Bush en 2003 voulant créer une démocratie en Irak, tout en envahissant le pays…

1ère partie : le projet égyptien de Bonaparte.

A l’été 1797, après ses succès en Italie, Bonaparte a un grand projet géopolitique : prendre l’Egypte pour couper la route des Indes et apparaître comme le nouveau César ou le nouvel Alexandre le Grand. TALLEYRAND le conseille et lui suggère de s’emparer de pays fertiles, comme la Syrie ou l’Afrique du Nord, or l’Egypte fournit à l’époque 15% des céréales arrivant à Marseille.
Créer des “Républiques Sœurs comme en Italie, c’est mettre sous la coupe de la République mère de nouvelles terres, c’est du colonialisme déguisé. Le déclin de l’Empire Ottoman fait de l’Egypte une cible facile, la libérer des mamelouks, c’est faire œuvre révolutionnaire et le Directoire est ravi de se débarrasser dans une folle entreprise d’un général trop populaire et trop encombrant.
Les 3 rêves de Bonaparte sont de faire de la Méditerranée un lac français, d’ouvrir une route vers l’Inde par la Mer Rouge et de revenir en Europe en conquérant Constantinople…
Dans un discours tenu aux soldats de l’expédition, Bonaparte déclare : “nous allons répandre la liberté dans le monde”. Est ce le vrai but du jeune et brillant général ?

Deuxième partie La réalité de l’occupation de l’Egypte.

Après avoir pris Malte le 12/06 1798 et échappé à l’Amiral Nelson, Bonaparte débarque en Égypte. Il stigmatise les “seigneurs de guerre qui dirigent l’Egypte et tyrannisent les habitants”. Il ordonne de respecter l’islam et les coutumes musulmanes.
Il appelle à libérer les victimes contre le tyran oppresseur ( comme contre Saddam Hussein en 2003/2006).
En septembre 1798, le drapeau français flotte depuis Alexandrie jusque Thèbes et jusqu’à la Mer Rouge. Mais quand 15 français navigant sur le Nil sont tués par des villageois égyptiens, le village de ses derniers est brûlé et exterminé. De plus Le Caire se révolte et Bonaparte emploie la Terreur et fait couper 5 à 6 têtes par jour…
On est très loin de la liberté et de la libération des peuples…

En octobre 1798, Bonaparte appelle à écraser les “fanatiques infidèles” qui se soulèvent. La République française d’Egypte ne peut plus cacher son vrai but : que Paris domine l’Egypte et que les Egyptiens craignent et obéissent à cette domination.
De plus les taxes s’abattent sur les paysans et des villages en huttes de terre doivent payer l’impôt pour financer la conquête française. Finalement Bonaparte se comporte exactement comme les Mamelouks. L’Ancien Régime Ottoman est abattu, l’Ancien Régime français bonapartiste a pris la Relève…

Conclusion : Bonaparte en Egypte en 1798 préfigure Bush en Irak en 2003, ou Obama et Hollande soutenant le maréchal Sissi en Egypte en 2015. Comment vouloir la liberté des peuples en agissant par l’occupation militaire et la tyrannie ??