CR par Sophie DE VELDER d'un café littéraire du 12/10 à Blois

Les images des arabes aujourd’hui

Les images des arabes aujourd’hui

Ce café littéraire se fait autour de l’auteur égyptien du livre  J’ai couru vers le Nil, qui raconte l’espérance faillie de la révolution égyptienne :  Alaa El Aswany   et de son traducteur et ami, un ancien ambassadeur au Yémen jusque 2009, qui n’a pas la langue de bois : Gilles Gauthier.

Gilles Gauthier attaque par une question : faut il maintenant NOUS détester ?

En effet pour lui, les Arabes sont « l’autre moitié de nous mêmes », nous vivons dans la même zone culturelle et dans la même religion, de part et d’autre des 2 rives de la Méditerranée. Cette solidarité évidente est cachée en 2018 par de nombreux conflits et par les actes terroristes. La CULTURE MEDITERRANENNE est la même à ALEXANDRIE et à MARSEILLE. La culture française est très présente en Egypte, où se trouvent de nombreux francophones comme au Liban ou en Tunisie.

La littérature est un PARTAGE DE VIE contre les extrémistes et contre la HAINE. Elle doit permettre de mieux comprendre LES AUTRES.

L’OCCIDENT comme LES ARABES sont des termes collectifs trop larges donc DANGEREUX à utiliser !

Il faut faire la différence entre le MUSULMAN et l’ISLAMISTE. Les Musulmans ont deux COMBATS à mener : la DEMOCRATIE contre la DICTATURE (c’était l’enjeu principal des PRINTEMPS ARABES de 2011) ;et les MODERES contre le WAHHABISME, interprétation la plus dangereuse de l’islamisme qui se répand grâce à l’argent du pétrole et à la dynastie SAOUD.

Il faut rappeler que 85% des victimes des terroristes sont des musulmans surtout au Pakistan, en Afghanistan, en Syrie et en Irak.

Deuxième Question : que fait la diplomatie française depuis Nicolas Sarkozy ?

De DE GAULLE à CHIRAC en passant par MITTERRAND, la France avait une politique arabe et se démarquait nettement des Etats-Unis. Depuis 2007, Sarkozy; Hollande et Macron se sont rangés derrière Washington et se lancent dans une mauvaise Realpolitik avec comme priorité les ventes d’armes, comme les 36 RAFALES, avions d’assaut livrés au dictateur égyptien Sissi.

Nous soutenons les 3 DICTATURES ARABES LES PIRES : Egypte, Arabie Saoudite et Emirats Arabes Unis, qui massacrent ensemble la population civile yéménite depuis des années…

Alaa El Aswany décrit maintenant le contexte historique égyptien.

Entre 1952 et 1954, Nasser est déjà coincé entre les militaires et les islamistes. L’assassinat de Sadate en octobre 1981 par les Frères Musulmans augmente encore les tensions. La chute de Moubarak en février 2011 mène au pouvoir Mohamed MORSI, seul président se réclamant des Frères Musulmans, et seul élu librement par la population; mais il ne recueille au premier tour que 25 % des voix; et 51.73% des voix au deuxième tour en juin 2012; et sera renversé en juillet 2013. Depuis la Terreur d’Etat évoquée dans le livre est organisée par une DICTATURE MILITAIRE  sécuritaire et féroce comme au Maroc ou en Algérie. Le Maréchal Sissi ne tient aucun compte des droits de l’homme; il TORTURE et massacre sa population, islamistes comme opposants. L’auteur est lui même interdit de publication en Egypte, il a du faire paraître son livre au Liban et en Tunisie.

En conclusion, l’image des Arabes en 2018 est très négative; la diplomatie française en soutenant les pires dictatures arabes ne fait rien pour améliorer cette situation. Les Deux conférenciers déplorent cette stigmatisation qui nous enlève une partie de notre humanité et de notre culture méditerranéenne.

 

À propos de l'auteur

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.