Le Plan de travail nous a été présenté par Camille à Montpellier. Kesako ? Il s’agit d’une feuille de route de la séquence travaillée avec les élèves. Ces derniers n’ont pas d’autonomie et ont une trame à faire et à suivre. Le professeur n’est plus devant la classe et “passif” en attendant que les élèves terminent leur travail. Il va parmi les élèves, circule et les aide activement. Cela permet de faire pédagogie différenciée plus poussée. Et surtout, ils sont obligés de travailler.

Attention !! Pas de travail en îlot ou en groupe !! Il faut que ce soit un travail individuel.

Comment procéder?

Étape 1 : découverte du cours, intro ou un doc à bosser ensemble ou film+question ou méthode
Étape 2 cours magistral possible.
Étape 3 : travail en autonomie

Ceux qui finissent avant : prévoir à faire une fiche de révision en classe (et leur donner la méthode) ou un exercice supplémentaire.

Il faut noter le plan de travail : si le travail n’est pas fait comme il faut, c’est 0 au départ et à moduler selon amélioration.

 

Réalisation concrète sur le programme de 3ème en histoire avec le manuel Belin

Fiche à donner aux élèves:

Thème 1 : L’Europe, un théâtre majeur des guerres totales (1914-1945)
Chapitre 2 : Régimes totalitaires et démocratie 1919-1939

Etape 1 : Introduction : Qu’est-ce qu’un régime totalitaire ?
1) Cours dialogué : rappel du contexte.
2) Introduction à copier.
3) Problématique : Comment les régimes totalitaires s’affirment-ils face à des démocraties fragilisées ?

Etape 2 :

I. La mise en place de régimes totalitaires en Europe : a) A l’est, le communisme politique de Staline, b) A L’ouest, le régime nazi d’Hitler

1) Travail : Etude de docs du manuel pp 38-39.
2) Correction + trace écrite.
3) Travail : Etude de cas pp 44-45 : Le régime nazi.
4) Correction+ trace écrite.
5) Méthode : Etudier une affiche de propagande.
6) Bilan : Compléter le tableau avec les éléments des questions et du cours.

Compétences évaluées :
– Extraire et classer les informations de plusieurs documents.
– Exercer son esprit critique à propos d’une affiche.

Etape 3 :

II) Des démocraties fragilisées en Europe: a) Les conséquences de la crise des années 1930, b) Le réveil démocratique pour faire face à la montée des régimes totalitaires : exemple du Front Populaire

1) Docs 1et 2 du manuel p 40.
2) Correction + trace écrite.
3) Docs 3 et 4 du manuel p 41.
4) Correction + trace écrite.

5) Tableau 1 page 50 du manuel à recopier.
6) Projet d’équipe pp 46-47 du manuel.
Compétences évaluées:
– Extraire et classer les informations de plusieurs documents
– Travailler en équipe.

Etape 4 :
Travail sur une vidéo : La nazification allemande et le devoir de mémoire :

La station balnéaire de Prora, constuite par les nazis, le « colosse de Rügen » ou le « monstre au bord de la mer ».

Etape 5 : Je m’entraîne Exercice type brevet

Réaliser un développement construit : En s’appuyant sur les exemples développés en classe, quelles sont les caractéristiques des régimes totalitaires ?

Compétence évaluée : Ecrire pour argumenter.

Vocabulaire : Régime totalitaire, dictature, URSS, collectivisation, antisémite, propagande, Front populaire, antiparlementarisme.

Capacités :

– Connaître et utiliser les repères suivants : Staline au pouvoir : 1924-1953, la « grande terreur stalinienne » : 1937-1939, Hitler au pouvoir : 1933-1945, les lois de Nuremberg 1935, la victoire électorale et les lois sociales du Front Populaire : 1936
– Raconter et expliquer : la mise en place du pouvoir soviétique par Lénine, la stalinisation de l’URSS et la mise en place du pouvoir nazi.
– Caractériser chacun des régimes totalitaires étudiés.
– Décrire les principaux aspects de la crise des années 1930.
– Décrire les principales mesures prises par le Front populaire en montrant les réactions qu’elles suscitent.

 

Correction et outil du professeur

Thème 1 : L’Europe, un théâtre majeur des guerres totales (1914-1945)
Chapitre 2 : Régimes totalitaires et démocratie 1919-1939
Problématique : Comment les régimes totalitaires s’affirment-ils face à des démocraties fragilisées ?

Introduction : Qu’est-ce qu’un régime totalitaire ?
Le terme « totalitaire » est inventé en 1923 par G. Amendola et est utilisé à la fin des années 1930 pour désigner les points communs entre les régimes nazi et stalinien. Il devient un concept lorsque la philosophe Hannah Arendt lui consacre un livre en 1951. Pour elle, la terreur est au cœur des régimes totalitaires.
Problématique : Comment les régimes totalitaires s’affirment-ils face à des démocraties fragilisées ?

a) La mise en place de régimes totalitaires en Europe :
Rappel : en cours dialogué (20 minutes)
En février et en octobre 1917, deux révolutions secouent l’Empire Russe mettant fin au règne des tsars. Lénine met en application les théories de Karl Marx : il veut atteindre la justice sociale en supprimant la propriété privée et en mettant le peuple au pouvoir. Il souhaite mettre en place la dictature du prolétariat (concentration de tous les pouvoirs au profit du parti communiste au nom de l’intérêt du peuple. Les opposants sont considérés comme des hors la loi). Pour cela, le contrôle de la population avec pour idée une société communiste idéale.
En 1922, est créée l’URSS (l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques). Il s’agit d’un Etat fédéral composé de plusieurs républiques correspondant chacune à un peuple de l’ancien empire des tsars. En 1924, Lénine meurt et laisse une guerre de succession faire rage entre Staline et Trotski. C’est Staline qui l’emporte et qui devient le maître de l’URSS (1924-1953).

a) A l’est, le communisme politique de Staline (1h30)
Travail : Etude de docs pp 38-39 (manuel Belin)
1) Il participe à la révolution russe de 1917 et à la guerre civile, à la tête du PC dès 1922, écarte son rival Trotski et se présente comme l’héritier de Lénine (petit rappel sur le testament de Lénine aux élèves). Il conserve le pouvoir en mettant en place un régime totalitaire et en imposant une dictature.
2) Il met en place une économie étatisée (transfert à l’état de propriétés ou d’activités qui étaient jusque-là privées).
Mise en place d’un plan quinquennal (1929-1933) avec la collectivisation (mise en commun des moyens de production et d’échanges) « passer d’une petite économie rural morcelée à une grande économie collectivisée », avec les kolkhozes (exploitation agricole dans laquelle les paysans mettent en commun les terres, le bétail et le matériel de production).
4) Déportation, dans les goulags en Sibérie car « mon père refusa de faire partie du kolkhoze ». (Evoquer le cas des koulaks à l’oral).
5) « les ex koulaks et les éléments antisoviétiques ». Les peines prévues sont la peine de mort ou la déportation dans les goulags. Parler de la source du doc (chef du NKVD, police politique de l’URSS).

 

Méthode: Etudier une affiche de propagande


Compétence évaluée : Exercer son esprit critique à propos d’une affiche.

2 groupes de niveau à envisager
1) Les bons élèves font l’analyse en distinguant les différentes parties de l’affiche
2) Ceux qui sont plus faibles, on les guide avec des questions
– Quels sont les personnages présents sur l’affiche ?
– Pour le personnage à gauche : À quoi correspond la date ? Vers quoi pointe-il le doigt ? Que voit-on en dessous de lui ?
– Pour le personnage de droite : À quoi correspond la date ? Vers quoi pointe-il le doigt ? Que voit-on au-dessus de lui ?
– Que voit-on en bas de l’affiche ?
– Quel est le message de l’affiche ?

Correction :

– Lénine est sur un fond noir car il est mort à la date où l’affiche est réalisée. Il se tient très droit et il nous montre avec son doigt l’objectif à atteindre. Symbolisé par le drapeau de l’URSS :
– Le marteau et la faucille entremêlés symbolise l’union entre les ouvriers et les paysans.
– Staline regarde vers l’avenir. Le peuple doit lui faire confiance car il a l’air solide et de savoir où « aller ». Derrière Staline, sont dessinés des grues, des barrages, des usines. Son ambition est de moderniser l’URSS. On constate que Staline surplombe le peuple qui défile et que cette position est choisie pour affirmer la supériorité de Staline sur tout et tous. Le peuple qui défile affirme son soutien et sa confiance en Staline et en ce qu’il incarne. Le message de cette affiche reprend le communiqué officiel qui annonçait la mort de Lénine : « Il n’est plus parmi nous, mais son œuvre demeure ». L’auteur de l’affiche utilise des méthodes de manipulation psychologique :

– Le levier de conformité qui fait appel au poids de la masse des partisans pour obtenir l’adhésion.
– Le levier d’autorité qui consiste à récupérer le prestige d’un homme pour faire approuver ses actions.
– Le levier d’adhésion qui consiste à faire accepter une personne, une idée ou un parti comme « bon » en l’associant à des mots ou symboles «bons ».

Cours :
Staline dirige l’URSS de 1924 à 1953 et accède au pouvoir en éliminant ses rivaux. Il met en place la collectivisation, qui est la mise en commun des terres, des machines et des tracteurs. Elle concerne l’agriculture. Il chasse les koulaks (paysans propriétaires). Ils sont considérés comme des ennemis parce qu’ils possèdent leurs terres, du bétail, et s’opposent à la collectivisation. Les autres ennemis désignés par Staline sont les « droitiers », les trotskistes, les bourgeois. Les accusations ont été inventées pour faire éliminer les opposants.
Les moyens utilisés par Staline pour éliminer ses ennemis sont la déportation, les procès factices, les travaux forcés et l’assassinat.
De 1936 à 1937, la grande terreur est mise en place. Le bilan est très lourd : plus de 500 000 sont personnes condamnées à la peine de mort et plus de 500 000 personnes emprisonnées dans des camps. Le pouvoir exercé par Staline est absolu et fait régner la terreur.

b) A L’ouest, le régime nazi d’Hitler (1h)
Compétence évaluée : écrire pour argumenter.
Travail : Etude de cas pp 44-45 : Le régime nazi (Manuel Belin)
1) Il écrit « Mein Kampf » en 1925, en prison après une tentative de coup d’état en 1923 à Munich. Il y expose ses idées liées au nazisme.
2) Nommé chancelier en janvier 1933 (arrivé légalement au pouvoir). « le 26 mars 1933 : prend les pleins pouvoirs » ou « le Parti Unique ».
Idée émise dans son livre Mein kampf « écarte toute idée démocratique ».
3) Camp de concentration : camp d’enfermement pour les individus jugés dangereux par les nazis.
Dachau est le 1er camp de concentration ouvert dès mars 1933 pour y mettre « les opposants politiques puis les Juifs, homosexuels, Tziganes ».
4) – Antisémitisme : doctrine et pratiques racistes dirigées contre les Juifs et met en avant la supériorité de la race aryenne « le groupe de la race des seigneurs et des guerriers, la plus grande de toutes est la race allemande ».
-Il y des interdictions qui visent les personnes juives qui sont dans les lois de Nuremberg de 1935.
5) Pour Hitler « donner aux jeunes Allemands la conviction qu’ils sont supérieurs aux autres peuples » : esprits manipulables.
Mise en place des Jeunesses Hitlériennes (décrire l’affiche)

Cours :
Hitler impose très rapidement une dictature fondée sur la terreur au travers des SS, de la gestapo (police politique) et des camps de concentration (créés dès 1933). Ceux-ci sont utilisés dans un premier temps pour isoler les opposants à Hitler, parmi lesquels les communistes.
De plus, il met également en place une idéologie raciste et antisémite. Hitler croit dans la supériorité du peuple allemand, considéré comme une race pure (la race Aryenne) qui ne doit pas être souillée par les races inférieures et particulièrement par les juifs. Ceux-ci sont exclus de la nationalité allemande et stigmatisés : pas de mariage ni de relations entre juifs et allemands, interdiction de pratiquer certains métiers… Les lois de Nuremberg sont votées le 15 septembre 1935.
Cette idéologie nazie est diffusée auprès des enfants à l’école, auprès des jeunes embrigadés dans les « Jeunesses Hitlériennes », auprès des adultes au travers de la propagande. Cette idéologie s’étend aux handicapés physiques et mentaux, aux tsiganes, aux noirs…Dans la nuit du 9 au 10 novembre a lieu la Nuit de cristal 1938 dont le bilan est terrifiant : les vitrines des magasins juifs sont brisées, 250 synagogues sont incendiées, 2500 juifs sont tués et 30 000 juifs sont déportés en camps.
Bilan du I) : compléter le tableau avec les éléments des questions et du cours ( 30 min)

Un chef Staline= le petit père du peuple Hitler= le Führer 
Date du pouvoir
Symbole  

 

Idéologie

création d’un « hommenouveau »

Parti unique  

 

 
Police politique  

 

Monopole des armes et communications  

 

 

 
Économie centralisée  

 

 

correction à faire (on peut rajouter Lénine car vu en introduction)

Un chef Lénine Staline= le petit père du peuple Hitler= le Führer 
Date du pouvoir 1918-1924 1924-1953 1933-1945
Symbole Le marteau et la faucille. Le marteau et la faucille. Aigle et la croix gammée.
Idéologie

création d’un « hommenouveau »

Société sans classe ni propriété privée, égalitaire (selon les idées de Marx qui passe par la dictature  du prolétariat). La suprématie de la race aryenne dans un espace vital.
Parti unique Parti communiste – le seul autorisé- dont les conditions d’adhésion sont fixées par la IIIème Internationale  

 

Volonté de s’étendre. A partir de 1922, s’étend sur l’URSS.

PC NSDAP= parti nazi avec Hitler à sa tête. Hitler arrive légalement au pouvoir, il est nommé chancelier en 1933.

Les autres partis sont interdits.

Police politique Tcheka (pourchasse les « blancs »= tsaristes, bourgeois, les koulaks)

==> contexte de guerre civile

 

Procès de Moscoucontre les opposants au régime :

goulag + déportations

puis le NKVD.

Lois de Nuremberg à partir de 1935

SS.

Gestapo.

avec mise en place des camps de concentration

(opposants: Juif, communiste, homosexuels etc…

Monopole des armes et communications – Censure.

– Propagande.

Culte de lapersonnalité

– Film, affiche, statue à la gloire du travail (stakanovisme)

Culte de la personnalité

-embrigadement de la jeunesse avec les jeunesses hitlériennes,

– propagande

Économie centralisée Plan quinquennal  (pays industriel, éco collectivisée: collectivisation des terres (kolkozes), Etatisation de la plupart des activités. Remettre le pays de la crise (de 1929), diminution du chômage, développement de l’industrie et notamment à l’usage militaires

remilitarisation de la Rhénanie.

   Doctrine à but égalitaire qui passe par une phase de terreur et de purge de la société pour arriver à son but

 

Doctrine raciste,nationaliste en expansion

II) Des démocraties fragilisées en Europe
a) Les conséquences de la crise des années 1930
Compétence évaluée : extraire et classer les informations de plusieurs documents

Travail à faire : Doc 1et 2 page 40 : (20 min)
1) Chute brutale de la production industrielle (base 100 en 1929 et pour l’Allemagne ou la France avec 58 et 78). La crise est mondiale car la chute est brutale avec le taux mondial à 65 et celui des EU, 55.
2) Décrire l’affiche : Fermeture d’usines, ralentissement de l’activité économique et de la montée du chômage
Cours :

L’Europe de l’entre deux-guerres connaît une grande dépression causée par la crise de Wall Street en 1929 entraîne le monde dans une crise économique (dégradation brutale de la situation économique) qui permet à Hitler d’arriver au pouvoir en 1933. Ceci entraîne une inflation galopante et une montée du chômage et l’Allemagne est incapable de payer les réparations imposées par le traité de Versailles.

Travail à faire : Docs 3 et 4 page 41 : (20 min)

3) Antiparlementaire : « ton parlement est pourri, les politiciens pourris ». Déclaration des ligues (dans les années 30, organisation d’extrême droite aspirant à un pouvoir autoritaire en France).
Hostile aux étrangers : antisémitisme « Daladier vous mène comme un troupeau… », « est assailli par les étrangers », « les patriotes ».
C’est une émeute car la légende souligne « des heurts sanglants entre la police et des partisans d’extrême droite » et sur la photo on voit du désordre et des manifestants en ordre de bataille, à jeter des projectiles.
4) Montée du chômage « 6 millions de chômeurs », « désastre national » avec les conséquences du traité de Versailles. La raison est « la montée grandissante de l’influence des Juifs » : montée de l’antisémitisme. Les idées d’Hitler se répandent facilement dans cette population humiliée par le Diktat de Versailles et en détresse économique.

Cours :

Dans un contexte européen de montée de l’extrême droite, les gouvernements se succèdent sans parvenir à résoudre la crise. Le pays est touché par divers scandales politico-financiers dont l’affaire Stavisky. Les ligues d’extrême droite, antiparlementaire, xénophobes et antisémites se saisissent du scandale pour dénoncer la « République des voleurs ». Le 6 février 1934, elles organisent de protestation devant la chambre des députés. Les échauffourées avec les forces de l’ordre font bon nombre de morts et de blessés. Le lendemain le pdt du conseil Daladier démissionne. Les émeutes du 6 février 1934 font craindre un renversement de la République. Les forces républicaines réagissent pour défendre la République.

b) Le réveil démocratique pour faire face à la montée des régimes totalitaires : exemple du Front Populaire

– Tableau 1 page 50 à recopier (10 min)

Travail à faire : Projet d’équipe pp46-47 (30min)

Cours : (15 min)

Les différents partis de gauche s’unissent et forment le Front Populaire autour du slogan « le pain, la paix, la liberté ». La coalition remporte les élections législatives de mai 1936. Léon Blum le chef de la SFIO forme un gouvernement. L’arrivée du front populaire suscite un immense espoir qui entraîne une explosion sociale dans le pays : au mois de juin, la France compte 2 millions de grévistes. En 1 an, le gvt Blum engage des réformes importantes en signant avec les syndicats et le patronat les accords Matignon.

Mais le front populaire échoue et ne parvient pas à régler la situation économique qui s’aggrave. Léon Blum démissionne le 21 juin 1937 : c’est la fin du Front Populaire qui se disloque en 1938.

Conclusion : Aller plus loin :
Exemple de la nazification allemande et le devoir de mémoire

Lien Dailymotion : Station balnéaire de Prora, constuire par les nazis

Le “colosse de Rügen” ou le “monstre au bord de la mer”.

Trace écrite (à donner):

– Situé sur l’île de Rügen (mer Baltique) en Allemagne, à 300 km au nord de Berlin, la station balnéaire de Prora qui a une histoire très particulière puisqu’elle a été entièrement conçue par les Nazis. L’idée vient d’Adolf Hitler lui-même. Il voulait à la fois satisfaire et rendre heureux les ouvriers et se servir de ce lieu pour les embrigader. L’objectif était de leur inculquer l’idéologie nazie tout en les préparant à une prochaine guerre. Elle éclatera trois ans après le lancement de ce gigantesque chantier en 1936, le projet était alors presque terminé mais il n’accueillera jamais de vacanciers.
– 10 000 chambres avec vue sur mer, sur 4,5 km de plage: Prora devait accueillir 20 000 personnes dans 10 000 chambres de 12 mètres carrés. Cela donne huit blocs de six étages le long de la plage derrière un filet de dune. Le bâtiment est considéré comme l’un des plus longs du monde avec ses quatre kilomètres et demi de longueur pour que toutes les chambres puissent bénéficier de cette vue sur la mer Baltique.
– Ce lieu est l’une des deux dernières traces visibles de cette architecture complètement mégalomane de l’Allemagne nazie, avec le site de Nuremberg en Bavière. Ce lieu attire donc les curieux, les passionnés d’Histoire et d’architecture avec 500 000 visiteurs par an.
– Pendant plus de 70 ans, ce lieu a été oublié car après la guerre et l’arrêt du chantier, le site est resté inaccessible jusqu’au début des années 1990. Pendant l’époque de l’ex-Allemagne de l’Est, la RDA en avait fait une prison. Il s’agissait d’une zone militaire interdite. Il a fallu attendre encore plus de 20 ans après la chute du rideau de fer pour qu’en 2011, une auberge de jeunesse réhabilite une petite partie du complexe. Depuis, la rénovation continue et Prora retrouve sa fonction de station balnéaire. Il y a même un hôtel luxueux.
– Des voix s’élèvent pour le devoir de mémoire : Dans cette ex-Allemagne de l’Est, certains Allemands sont très critiques envers cette réhabilitation. Ils estiment qu’une autre idéologie, le capitalisme, a réalisé ce qu’était le projet initial du national-socialisme dans une version moderne. Les autorités ont entendu la critique et promettent qu’une petite partie du site va tout de même conserver une fonction de lieu de mémoire.
– De l’avis des spécialistes du tourisme, Prora peut devenir dans son genre un petit “Saint-Tropez” allemand.

Je m’entraîne : Exercice type brevet

– Réaliser un développement construit (30 min)

– Compétence évaluée : écrire pour argumenter.

– Quelles sont les caractéristiques des régimes totalitaires ?
Eléments de correction
Un régime totalitaire cumule : ·
– Un chef unique qui met en place autour de sa personne un culte de la personnalité ·
– Un Parti politique unique
– Une propagande lui permettant un embrigadement de la population.
– Une surveillance de la population au travers d’une police politique
– Un contrôle total sur l’économie.

Pour retrouver les autres articles sur Montpellier 2021, c’est par ici.