Dans un premier temps, Fabien Terpan répond à la question : qu’est ce qu’une puissance européenne ? Réponse avec un plan en 3 parties.

1/Les 3 biais

2/ les qualifications de la puissance

3/ les 5 critères de puissance.

 

1/ Les 3 Biais

Premier biais :

On se trompe sur le degré de puissance, soit on le SURESTIME, en pensant que l’UE peut mettre un terme à tous les conflits dans le monde; soit on le SOUSESTIME, en pensant qu’elle ne fait pas suffisamment et qu’elle pèse peu sur les affaires du monde.

Second biais :

L’UE est composée de 28 Etats; c’est difficile de comparer sa puissance avec 1 Etat comme la Chine ou les Etats-Unis.

Troisième biais :

Chaque Etat voit l’UE à son aune. Il y a par exemple une vision franco-française des questions d’autonomie stratégique et de puissance militaire.

2/ Les qualifications de la puissance.

Dans les années 70, François Duchêne parle de “puissance civile” de la CEE.

On parle aussi de “puissance normative” et de “soft power” pour l’UE depuis 1992.

Certains parlent de “puissance contraignante” et d’autres pensent que l’UE n’a pas de puissance du tout. Il y a donc un profond désaccord pour qualifier la puissance européenne.

3/ Les 5 critères pour exister comme puissance

Il y a 3 critères internes et 2 critères externes :

1/ l’autonomie par rapport aux Etats.

2/ les capacités économiques et militaires.

3/ la cohérence commerciale et diplomatique

En externe : 

4/ La reconnaissance juridique et politique par les AUTRES PUISSANCES

5/ Le contexte et les opportunités de la fin de l’U.R.S.S. en décembre 1991.

Dans un second temps,Pierre Verluise s’attache à définir la puissance.

C’est la capacité de faire et de faire faire.

C’est la capacité d’empêcher de faire.

C’est la capacité de refuser de faire.

La puissance a 3 composantes : les hommes, les territoires et le désir de puissance.

Prenons comme exemple le 8 Mai 2018, où Donald Trump donne à l’U.E. une “leçon de puissance”. Il se retire de l’accord nucléaire avec l’Iran signé par les 5+1 ( Etats-Unis, Russie, Chine,France, Royaume Uni + Allemagne).

L’U.E. est ici incapable d’empêcher de faire les Etats-Unis. Les 2 perdants sont les FTN européennes en Iran et la vision du monde multilatérale portée par l’U.E.

La puissance européenne veut fabriquer de la PAIX, mais elle est incapable de penser le monde comme CONFLICTUEL.

Sur les 28 membres, 22 font partie de l’OTAN. Il y a donc un risque énorme d’alignement sur les Etats-Unis !

L’Union Européenne, c’était 31.2% du PIB mondial et 13.3% de la population mondiale, c’est en 2019 18.3% du PIB mondial et 5.9% de la population mondiale.

De plus, le Brexit ampute l’U.E. de 5.4% de sa superficie; 12.91% de sa population et 15.16% de son PIB.

Enfin, la France et le Royaume Uni, membres permanents du Conseil de Sécurité de l’O.N.U.  sont les seuls à vivre dans un fantasme de puissance militaire.

Enfin, dans un troisième temps, Bastien Nivet pose comme hypothèse que l’Europe puissance est un mythe utile dans la construction européenne, surtout en France. Le Concept de Puissance avec l’Union Européenne n’a rien d’évident.

Alors que le HARD POWER des Chinois et des Américains ne fait de doute pour personne !

Comment réussir à prouver l’existence d’une puissance tranquille, douce, civile et normative ? Il y a donc bien un chemin difficile vers une puissance européenne.