Etats-Unis/Iran : les meilleurs ennemis.

Introduction:
En 1953, Mossadegh nationalise le pétrole iranien et cela provoque un coup d’état de la CIA et du MI6. Le nom de code de cette opération est Ajax. Dès 1953, les relations américano-iraniennes sont donc mal parties !
La Révolution islamique de l’Ayatollah Khomeiny ne va rien arranger, bien au contraire. En 1980, Jimmy Carter échoue dans la libération des otages US de l’ambassade de Téhéran par un commando héliporté. Il faudra attendre l’arrivée de Ronald Reagan à la Maison Blanche en janvier 1981, pour payer la rançon et faire libérer tous les otages : « America is back ! « 
De 1980 à 1988, c’est la guerre Iran/Irak où l’Occident soutient à fond Saddam Hussein, le dictateur de l’Irak.

I/Une nouvelle donne au Moyen-Orient de 2001 à 2006.
En déclenchant deux guerres en Afghanistan (octobre 2001) et en Irak (mars 2003), George W Bush change la donne au Moyen Orient. Il dénonce l’Axe du Mal constitué de l’Irak, de l’Iran et de la Corée du Nord. De plus, la mort de Saddam Hussein en 2006 aboutit à la création de l’Etat Islamique et l’arrivée au pouvoir des chiites irakiens , ce qui favorise outrageusement la puissance iranienne!
Les Iraniens sont à nouveau les maîtres du jeu géopolitique, ils vont soutenir le Hamas sunnite contre Israël et le Hezbollah chiite au Liban. Des missiles iraniens se trouvent dans la bande de Gaza et menacent Israël directement. C’est un chantage iranien efficace !

II/ L’affirmation de la puissance iranienne de 2011 à 2018.
En 2010/2011, le « Printemps Arabe » secoue la Tunisie, l’Egypte, puis la Libye et enfin la Syrie de Bacher Al Assad en mars 2011. L’Iran soutient le chiite alaouite Assad et s’engage aux côtés de la Russie de Vladimir Poutine.
Si en juillet 2015 Obama signe les Accords 5+1 et négocie avec l’Iran, c’est que la situation géopolitique a changé ! Les Etats-Unis ont besoin de l’Iran pour combattre DAECH ! Les 5+1 sont les 5 membres du Conseil de Sécurité : Etats-Unis, Russie, France, Royaume-Uni et Chine, auxquels on ajoute l’Allemagne.
Tout ce travail diplomatique est aujourd’hui remis en cause par Donald Trump, qui veut détruire toute l’oeuvre d’Obama et qui soutient aveuglément l’Arabie Saoudite contre l’Iran !
Les relations américano-iraniennes sont donc au plus bas, ils sont devenus « les meilleurs ennemis »! Cela provoque des conséquences géopolitiques : la guerre au Yémen entre houthis pro-iraniens et sunnites pro-saoudiens; et la rupture entre le QATAR pro-iranien et les autres Etats du Golfe.

Conclusion :Ces tensions et conflits ne sont pas uniquement religieux entre chiites et sunnites, mais surtout politiques entre les 2 puissances régionales : l’IRAN et l’ARABIE SAOUDITE du Prince Mohamed Ben Salman, dit MBS.
Derrière ce « bras de fer » se joue la volonté américaine de Trump d’isoler l’Iran sur la scène internationale, de dissuader ou d’empêcher les échanges économiques et de boycotter les visas. N’oublions pas que les iraniens étaient un des 7 pays visés par le « muslim ban » de Donald Trump. Mais l’Iran, soutenu par la Russie, par le Pakistan et par la Chine ne se laissera pas faire !

À propos de l'auteur

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.