Présentation : Maurice SARTRE est un roi dans son royaume, un des fondateurs des RDV de l’Histoire de Blois, il a en a été le premier président scientifique. Il participe au renouvellement de l’Histoire. C’est un Historien de l’Antiquité, Elève de Pierre Vidal NAQUET. Il est spécialiste de l’Orient romain hellénisé. Professeur à Clermont Ferrand puis professeur émérite à Tours. Il est spécialiste des provinces romaines d’Orient. Il a écrit de nombreux livres : L’Orient Romain d’Auguste à Sévère ; d’Alexandre à Zénobie etc. Il vient de publier une biographie de Cléopâtre.

Maurice SARTRE : pourquoi s’est-il lancé dans une telle aventure ? Il avait déjà écrit une biographie d’une femme de pouvoir, Zénobie : il n’y avait rien d’écrit sur elle. Alors que Cléopâtre au contraire a fait l’objet de très nombreux écrit : plusieurs dizaines de milliers de fiches à son nom. Cette femme a intéressé Maurice SARTRE. Elle ne l’a pas séduit, mais intéressé. Il s’est retrouvé face à une femme qui méritait mieux que ce qui lui est d’habitude réservé. 

Il faut d’abord la débarrasser de nombreuses légendes. 

Il faut d’abord dire tout ce qu’elle n’est pas : non elle n’est pas reine d’Egypte, non elle n’est pas pharaonne, elle n’est pas égyptienne …

Elle n’est pas reine d’Egypte : elle est LA reine Cléopâtre. La royauté dans le monde hellénistique est personnelle, elle n’est pas liée à la géographie. Elle règne principalement en Egypte, mais pas seulement : elle est héritière d’une dynastie qui a eu un domaine bien plus vaste, avec la Syrie, la Crète, …

Il est absurde de dire qu’elle est la dernière pharaonne car tous les empereurs romains après elle ont été pharaons.

L’historien est impuissant face au mythe des cacographes. Comme en numismatique : « la mauvaise monnaie chasse la bonne ». C’est pareil pour l’histoire : la mauvaise histoire chasse la bonne …

Ces erreurs remontent à l’Antiquité. Le grand tord de Cléopâtre est d’avoir perdu. La propagande d’Octave contre elle a été reprise comme une vérité, par exemple par les poètes (Virgile, …).

C’est une reine de légende :

La propagande d’Octave vise à la présenter comme une Egyptienne, car aux yeux des Romains ce sont des barbares. On l’appelle « l’Egyptienne ». En plus, il cherche à faire croire qu’il n’est pas dans le cadre d’une guerre civile romaine, entre Antoine et Octave, mais qu’il mène une guerre contre un royaume étranger, que c’est une guerre juste.

De plus, les auteurs dans l’Antiquité sont tous des hommes. Pour eux, c’est anormal qu’une femme soit au pouvoir. Ce machisme remonte à l’Antiquité : toutes les femmes qui exercent le pouvoir souffrent selon eux de 3 tares, qui sont consubstantielles à l’exercice du pouvoir par une femme : J.N CASTORIAU l’a montré au sujet de Messaline (sa biographie est faite uniquement avec les a priori de l’Antiquité).

  • La femme assoiffée de sexe. Cléopâtre présentée comme une femme qui couche avec tout le monde, y compris ses esclaves.
  • La femme assoiffée d’argent. Elle voyage avec ses trésors (dans l’Antiquité, il faut voyager avec espèces pour financer les armées par exemple ! C’est vrai de tous les hommes). Exemple : l’histoire de la perle qui montre Cléopâtre capable de faire disparaitre 10 millions de deniers (une perle dissoute dans le vinaigre).
  • La femme assoiffée de cruauté. Cléopâtre serait d’une cruauté sans limite, comme le montre l’histoire de Cléopâtre testant des poisons sur ses prisonniers.

Cela est illustré par la peinture de tout temps. Cela ne nous apprend rien sur Cléopâtre, mais cela nous en apprend sur les peintres.

pastedGraphic_1.png

Cléopâtre est souvent représentée nue ou quasi nue. Même dans la BD pour enfant de Jacques Martin …

A part la toile de Stephen Warde Anderson en 2011 qui tranche.

pastedGraphic_2.png

Cléopâtre est représentée sensuelle, se livrant à ses esclaves. 

pastedGraphic_3.png

Cette illustration est très connue : Alex Cabanel la montre cruelle : vêtue à l’égyptienne, mais de façon anachronique, avec des vêtements de dynasties beaucoup plus anciennes (comme si on représentait François Hollande en Charlemagne …). Elle est largement dénudée, et regarde ses esclaves empoisonnés.

Des illustrations antiques existent de Cléopâtre.

pastedGraphic_4.png

Elle est pharaonne : tous ceux qui dirigent en Egypte sont pharaons. Le Temple de Kom Ombo à Dendérah a été commencé par son père Ptolémée 12, et décoré par Cléopâtre. Mais c’est 1 portrait désincarné, sans aucun réalisme. Elle est représentée avec son fils de moins de 10 ans, mais il est représenté comme 1 adulte.

En réalité, cette reine de légende a vraiment régné. Quand son père meurt en 51, elle est seule associée à son trône car elle est le seul enfant majeure : elle est née fin 70. (Maurice SARTRE explique qu’on peut le déduire car Antoine est né le 14 janvier : 83 : Cléopâtre lu fait un anniversaire avec faste le 14 janvier 30 pour lui remonter le moral. Or, peu avant, elle avait fêté son anniversaire dans la + grande discrétion : elle est don née en décembre ou tout début janvier).

Elle est arrivée naturellement au pouvoir à la mort de son père au printemps 51. Normalement, elle doit s’associer à un frère. Elle tient cependant deux ans sans être associée. L’année de règne commence toujours début septembre. Septembre 50 : Ptolémée 13 lui est associé car elle sait que les Alexandrins ne supportent pas que les femmes règnent seule.

Au moment où Pompée débarque vers Péluse, il y a une guerre ouverte entre Cléopâtre et son frère.

Pompée est assassiné sur ordre de Ptolémée 13 (il a 11-12 ans), sur le conseil de ses conseillers : il le fait pour montrer l’hostilité à Rome, alors que Cléopâtre a compris que rien n’est possible sans Rome. L’assassinat est aussi un moyen de faire en sorte que les troupes romaines ne s’attardent plus en Egypte.

C’est en fait une erreur tragique. Lorsque César arrive, il apprend la mort de Pompée : il décide de rester en Egypte. Il a besoin de reconstituer ses troupes et a besoin d’argent.

L’argent joue un rôle majeur dans le règne de Cléopâtre. Tous considèrent l’Egypte comme un coffre fort de réserve pour la guerre civile. L’Egypte reste riche, c’est peut-être un peu de fantasme. Mais la fortune de l’Egypte correspond à 12 à 15 000 talents par an.

Très vite, pris au piège dans Alexandrie par les troupes de Ptolémée, César a failli perdre la guerre d’Alexandrie. César est obligé de fuir à la nage … 

César début 47 réinstalle Cléopâtre sur le trône. A partir de là, elle règne et elle règne seule. Elle est associée au cadet de ses frères (il a 10 ou 11 ans). Elle s’en débarrasse dès 44. Puis elle le remplace par Ptolémée 15, Césarion, son fils.

Cléopâtre a rencontré César, ils ont, paraît-il, eu un coup de foudre, mais on n’en sait rien. En tout cas, César reste 5-6 mois en Egypte. Lorsqu’il quitte l’Egypte, il laisse Cléopâtre enceinte. Leur fils Ptolémée (surnommé Césarion) est associé et reconnu officiellement en 43 comme roi par Octave et Antoine.

Il existe toute une polémique. Est-il né en 47 ? Est-il le fils de César ? Oui il est bien né en 47, mais probablement pas le 23 juin (cette date résulte d’une mauvaise interprétation d’une inscription mal lue : il était écrit 25 juin, et pharaon Djeser, non pas César !!). De plus, il est probable qu’il est le fils de César.

A partir de là, Cléopâtre règne dans une Egypte en Paix. Cela représente un intérêt pour Octave : le pays est prospère et en paix de 47 à 30.

Est-elle belle ? C’est une notion relative, les goûts changent avec le temps.

pastedGraphic_5.png

Nous disposons d’images de la Cléopâtre réelle : L’image sur la pièce (tétradrachme à gauche) : c’est vraiment elle. Elle a une coiffure avec chignon. Elle porte un diadème (pas de couronne en Egypte), et a le visage de profil. La tête de Cléopâtre à gauche est conservée au musée du Vatican. Au centre : cette tête est conservée à Berlin (on ne sait pas où ça a été trouvé. Est-ce-un vrai ou un faux, réalisé récemment ? Elle est apparue seulement en 1976).

Tous les autres portraits de Cléopâtre sont douteux.

Cléopâtre est à Rome quand César est assassiné le 15 mars 44. Après la mort de César, elle part. Certains textes ont été mal interprétés, ce qui a donné l’idée qu’elle était enceinte : en relisant les textes, on peut découvrir de nouvelles choses (travail de l’historien).

Cléopâtre comprend qu’après la mort de César, il va à nouveau y avoir une guerre civile : entre les « libérateurs »  et les héritiers de César. Elle a une attitude ambigüe dans cette guerre. Cela s’explique par son intérêt : être dans le camp des vainqueurs. Elle est dans le camp des héritiers de César, mais son général de la flotte agit pour les libérateurs …

L’objectif d’une femme d’Etat est de sauver son royaume. En 42 elle se rallie bien clairement aux héritiers (elle a compris qu’ils vont gagner). Cléopâtre rencontre Antoine qui vient lui demander des comptes sur son attitude ambigüe. Là encore, il y aurait eu un coup de foudre : cela semble possible puisqu’ils sont restés 11 ans ensemble et ont eu 3 enfants. Antoine l’épouse (il est donc bigame, car il a aussi épousé la sœur d’Octave !) 

Un des épisodes ayant fait fantasmé les peintres est la rencontre fastueuse de Tarse, le banquet qu’elle lui offre,  c’est simplement le mode de vie royal que se doit d’avoir un souverain : l’abondance. On doit étaler sa richesse parce qu’on a un rang à tenir, on est l’intermédiaire entre dieux et hommes. De plus, ils sont identifiés à des dieux : elle à Isis et à Aphrodite. Lui à Dionysos.

Ils mènent donc cette vie comme on reproduit un cortège dionysiaque. C’est un genre de vie qui convient à un souverain.

Antoine et ses épouses : souvent, quand on représente un couple, les deux se ressemblent.

pastedGraphic_6.png

Dans l’Antiquité, il n’y a pas eu de biographie de Cléopâtre. Elle est présentée dans l’ombre de César puis dans celle d’Antoine : quand ils meurent, elle disparait.

Contrairement à la légende, l’Egypte n’est pas mal gouvernée. On peut le constater avec l’enrichissement dans le Fayoum dans les années 40-30 : toute une bourgeoisie égyptienne acquiert des objets de bonne qualité. La reine règne, prend des mesures. Quand il y a une crise, avec 2 années sans crue du Nil, elle organise des secours pour aider la population.

Au sujet de ses enfants : on les connait mal. Elle a eu des jumeaux avec Antoine (1 garçon 1 fille) et ensuite 1 garçon.  

La bataille d’Actium a beaucoup fait fantasmer. Cléopâtre n’a pas trahi Antoine. Elle a compris que la stratégie d’Antoine était perdante. Il avait la maitrise de la mer, et s’est fait reprendre tous les points d’appuis. Il avait une puissance sur terre supérieure à celle d’Octave. Il choisit quand même de combattre sur terre, dos à la mer, sans possibilité de partir.

Cléopâtre avait 20 000 talents avec elle (pour la solde des soldats). Elle fuit avec ses bateaux car elle a peur qu’ils soient coulés : elle le fait pour mettre à l’abri une partie de la flotte et les trésors pour pouvoir poursuivre la guerre. Elle a compris que ses intérêts divergent de ceux d’Antoine. Elle ne doit pas être dans le camp du vaincu. C’est le cas de tous les princes clients, fidèles à Antoine, et qui changent de camp : il faut être fidèle à Rome. Cléopâtre, femme d’Etat, a compris que rien n’est possible sans Rome en Méditerranée. C’est Rome qui a choisi qui règne en Egypte. Cléopâtre est lucide. 

Avec Antoine, elle a réussi à augmenter ses territoires. La superficie est encore bien loin de ses ancêtres, mais elle est sur la bonne voie : elle veut préserver son territoire. Pour cela, elle doit lâcher Antoine.

Même les dieux quittent Alexandrie selon les habitants (un bruit fracassant aurait été entendu à Alexandrie la nuit de la défaite d’Actium, signe que les dieux sont partis). Cléopâtre rencontre Octave : on a deux visions de cette rencontre : celle d’une femme suppliante, ou celle d’une femme argumentant. Octave ne lui promet rien. Il a compris que la guerre est gagnée. 

Antoine se suicide, puis Cléopâtre se suicide également (avec du poison ou un serpent ? C’est impossible à trancher). Octave a décidé : il choisit la version du serpent. Il fait défiler une statue de Cléopâtre avec un serpent autour du bras. Elle s’est suicidée de son plein grès, mais poussée par la duplicité d’Octave : c’est un manipulateur. Il a envoyé à Cléopâtre un confident qui agit sur son ordre. Il se débrouille pour lui faire comprendre qu’elle fera partie du triomphe d’Octave à Rome (Octave n’en avait pas l’intention car il se souvient de l’exemple de César avait une belle jeune fille au milieu des prisonniers comme Vercingétorix dans son triomphe, qui avait apitoyé les Romains : César avait été contraint de la libérer). De plus, faire assassiner la maitresse de son père adoptif ne serait pas passé à Rome.

Les enfants majeurs son exécutés et les mineurs : rejoignent Octavie.

pastedGraphic_7.png