L’histoire de l’immigration, c’est de l’histoire de France : 10 propositions pour la classe

S’il va de soi que l’histoire doit se tenir à distance de l’actualité, elle n’en reste pas moins un questionnement du passé par le présent. A ce titre, elle fournit aux citoyens des clefs pour comprendre la France d’aujourd’hui. Or, comme en témoignent les conclusions du rapport récemment dirigé par Benoit Falaize, cette règle élémentaire de l’écriture et de l’enseignement se heurte à des difficultés lorsqu’il s’agit d’aborder la question de l’immigration. Parmi les principaux obstacles, la suspicion de démagogie qui entoure cet objet d’histoire. Les dix propositions que voici incluent deux documents historiques. Il ne s’agit pas d’une activité réservée à nos chères têtes multicolores des périphéries urbaines. On ne saurait en effet, en vertu d’on ne sait quelle perspective différentialiste, en dispenser les élèves de l’autre France, celle des centres-villes. Il s’agit tout simplement de l’histoire du peuple français…

Pour lire l’article sur le Bulletin de liaison des professeurs d’Histoire Géographie de l’académie de Reims, n°37

À propos de l'auteur

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.