Capitale mondiale, ville-monde, cité attractive, Paris appartient au club des mégapoles les plus influentes du monde. L’histoire de sa puissance réside, à bien des égards dans la puissance de son histoire….

Après les présentations habituelles, Frédéric Munier commence de façon originale sa conférence par une archive sonore sur Paris, de l’ensemble polyphonique C. Janequin.
http://www.mheu.org/fr/chronologie/clement-janequin.htm

F. Munier poursuit sur des citations de grands écrivains V. Hugo, E. Hemingway ou Baudelaire. Selon lui, Paris est un « truisme », mais les français sont les rois de la déprime, c’est bien connu.
Or Paris est une ville-monde, une grande métropole européenne, la capitale française… Elle est aussi une ville anciennement puissante. Milan, Londres, Tokyo il y a 1000 ans n’existaient pas. Paris, si. Bibliothèque Ste Geneviève (reste sous le Lycée Henri IV actuel), siège du pouvoir royal, ville commerciale, religieuse de premier plan, avant de devenir la capitale de la Monarchie au XVIème siècle, cœur de la Révolution française, puis de l’Empire de la IIIème république, des révoltes de 1830, 1848, 1871…. Elle est bien issue du passé ancrée dans le présent t tournée vers l’avenir !
Notre conférencier termine son introduction par une dernière citation de V. Hugo :
« Paris est une ville pivot…. Quelle ascension lente, mais quelle sortie des ténèbres ! ».

Trois temps dans cet exposé :
I) Paris ville capitale, mégapole, européenne et mondiale
II) Les secrets de sa puissance
III) Etre et avoir été les défis de Paris
Voilà qui est clair, structuré, complet, un plan adapté pour le public estudiantin très nombreux, ce vendredi matin dans l’auditorium.

F. Munier commence par le chiffre actuel de la population de Paris, soit 2,25 millions d’habitants. Elle est la ville la plus dense d‘Europe, mais la moins verte. Superficie petite, 105km2, elle est deux fois moi,s étendue que Londres ! elle marque par une macrocéphalie à l’échelle de la France, est le siège des pouvoirs politique, économique, de l’innovation, de l’enseignement supérieur, culturel ; on peut voir à Dresde en Allemagne de très grandes toiles des plus grands peintres allemands, hollandais, alors que c’est difficile de trouver l’équivalent en France.
Paris c’est aussi avec ses 3 départements limitrophes 6,7 millions d’habitants ! la métropole du Gd Paris existe depuis 2016 ! La population de l’Ile-de-France c’est 12 millions d’habitants. C’est le 1/3 de la richesse nationale, la région la plus riche d’Europe devant Londres ! elle est devenue le siège du Conseil des Communes et des Régions d’Europe depuis peu. Le/la président(e) de la région préside « Métropolis » qui a des compétences en terme de Développement durable.

Elle est selon la terminologie de S. Sassen dans « The global City » et fait partie des 5/6 plus grandes villes du Monde en 1994. Les villes globales produisent des services sophistiqués. Ainsi Apple a 40% de marge sur l’Iphone aux Etats-Unis, en Chine dans les usines de montage c’est 7% . Ces villes-mondes produisent des informations qui contrôlent aussi le monde.
Avec un peu plus de 12 millions d’habitants, Paris est au 31ème rang mondial, Tokyo restant au 1er rang avec 37 millions d’habitants. Si on détachait l’Ile-de-France de la métropole, elle serait le 17ème état de la planète !
La Défense c’est 3,5 millions de m2 de bureaux, 14 des 20 plus grandes entreprises françaises, 60.000 salariés, la plus grande concentration de cadres en France ! elle concentre aussi de très grandes écoles, H.E.C, Polytechnique. Enfin l’Ile-de-France est la 1ère région industrielle de France et possède avec Roissy, le 2 ème hub européen.
Dans de nombreux classements mondiaux Paris arrive au 4ème, 5ème ou même 3ème rang. Sur dix indicateurs, seuls deux la font redescendre de son 1er rang : le prix du m2, et les transports longs et parfois datés. Idem pour le tourisme : elle draine 30 Millions de touristes (40 si l’on prend en compte l’Ile-de France). Elle brille de mille feux et l’énormité de son patrimoine n’est plus à prouver. Reste un point noir : la qualité de l’accueil, mauvaise, et la cherté de la capitale. Elle est multifonctionnelle, permettant de passer des dernières Start Up françaises aux thermes de Cluny du IIIème siècle ap. J.C. ! Oui, une très grande diversité. Tous ces chiffres ne doivent rien au hasard: le rayonnement de Paris s’explique facilement par un passé très long, un passé

Paris un lieu du pouvoir et de sa puissance dans l’Histoire: un constat : la capitale du Japon était Kyoto avant qu’elle soit Tokyo, en Italie, ce fut Turin, pis Florence avant que ce ne soit Rome. Au Brésil ce fut Rio avant d’être Brasilia ! or Paris est capitale depuis 1500 ans ! Philippe Auguste (1180/1223) fut le premier roi à être appelé « Rex Franciae », le 1er roi à enclore Paris d’une enceinte fortifiée (Il reste un bout de cette fortification dans le quartier du marais). La rive droite est le site des ports/ du port de commerce de Paris depuis 800 ans (1er port fluvial français).
C’est aussi le palais royal, le Louvre, Notre-Dame, une vraie densification du pouvoir ; Paris est la ville la plus peuplée d’Europe jusqu’en 1700 (200.000 habitants). Le français s’impose comme langue nationale au XVI ème siècle, et Paris est la « Chine d’Europe » d’après notre conférencier ;
Elle a été le lieu des révolutions bien sûr, 1789, 1830, 1848, 1871. Tocqueville nous dit que “c’est à Paris que le pouvoir se prend”. La puissance de l’histoire se mesure avec ses révolutions.
Lors de l’exposition universelle de 1889, la tour Eiffel marque l’innovation et la puissance technique et industrielle de Paris et la France. La puissance de l’époque républicaine avec la colonne de la place de la Bastille consacrée aux « Trois Glorieuses », la place de la République, la palais Bourbon, devenant la chambre des députés, puis l’Assemblée Nationale. Paris est une « ville pivot »

Quels lieux de la puissance ? Aux Etats-Unis les lieux sont éclatés. En effet, Washington est la capitale politique, New York, capitale économique, Boston un très grand centre universitaire. A Paris, tout est concentré. Mëme le méridien de Paris s’y trouvait avant que celui de Greenwich soit adopté. Des urbanistes des politiques ont voulu construire ces lieux de pouvoir. Exemples les grands travaux conduits par presque tous les présidents de la Vème République.. L’auteur nous montre l’abbaye Ste Geneviève au XVII ème siècle, qui a été détruite. Ferait-on cela aujourd’hui ?
De même le Louvre médiéval a été détruit, puisque le palais actuel (Grand musée) date des XVI et XVII ème siècles. Haussmann a actualisé Paris mais en détruisant des pans entiers de son patrimoine. Il n’était que le bras constructeur de la volonté impériale qui voulait certes, actualiser sa capitale, mais la « tenir » et la « gérer » lui-même.
Paris, selon Frédéric Munier, est la synthèse royale, monarchique, impériale et républicaine. Montaigne au pied de la Sorbonne écrit : « je ne suis français que par cette grande cité »… Beaucoup plus récemment, D. Roche écrivait qu’un tiers des français à Paris venaient de l’extérieur, et JP Rioux parle de Paris comme une « pompe aspirante de la France et de l’Europe ».

Une capitale affaiblie, un « risque muséal » ? Il faut mettre à part les attentats récents de Paris. En 1920 se situe l’ apogée de Paris en terme de population : 2,9 millions d’habitants. Puis tournant en 1975, recul de la population parisienne jusqu’en 2001 où elle atteint 2,1 millions d’habitants. Quelles tendances ? (Selon GF Dumont dans « Population et Avenir ») 80% des cadres parisiens veulent partir de Paris ! Pourquoi ? Temps de transport, prix des loyers et du m2, et la pollution pour les enfants (et les adultes). Selon l’étude les cadres accepteraient des baisses de salaires pour partir en province ! prix moyen du m2 : 8500€/m2. Ainsi 1 studio dans le 5ème arrondissement se loue 1000€/mois mais un air b and b rapporte 10 fois plus dans le Marais pour la même période. Et le nombre de logements loués pour deux jours ou une semaine dépasse les 20.000 à Paris. C’est un vrai problème !

Un horizon de modernité ? Désormais, Paris intra-muros est une commune urbaine. Rappelons que Paris n’avait pas de maire entre 1871 et 1977 !
Le Gd Paris ? Objectifs est de relier les grands aéroports à tous les centres de Paris et Saclay, considéré comme un plateau du type « Silicon Valley ». Les JO de 2024, une chance pour Paris ? Notre conférencier en doute.

Les oppositions existent, selon C. Guilluy, entre petite et moyenne villes et la 2 ème opposition existe entre les classes aisées et les classes populaires « sorties de Paris ». F. Munier évoque aussi les classes »créatives » qui réunissent les talents, les tolérances et les projets dans les quartiers gentrifiés. « On vit entre soi » selon lui. Citant B. Attali dans un article des Echos il constate que ces « mondes urbains »vivent entre eux, avec leurs codes, leurs lieux, leurs modes de vie, de consommation. Attali distingue » les ” insiders” des “outsiders” ; ce qui est angoissant pour la démocratie par les temps qui courent… Fin de l’exposé.

Q1 (votre serviteur) : le Gd Paris c’est quel coût ? Part du public et du privé ?
Rép : 32 milliards. Financement 1€ public pour 2€ privé !

Q2 : Comment lutter contre les appartements « air b and b » ? Faut-il prévoir des quota ?
Rep : pas évident, car si le problème existe il est à parier que la nouvelle règlementation risque de faire perdre aux anciens propriétaires une partie de la valeur de leur logement(perte de capital –sic !-

Au total un bel exposé, dynamique, structuré, riche, actualisé mais avec des références parfois connotées et une partie critique –et prospective- un peu succinte.

Pour les Clionautes, P. JEGO