Enseignement hybride synchrone, un retour d’expérience par des acteurs de terrain en histoire géographie

Jusqu’à il y a un an, le numérique était une option dans nos pratiques professionnelles. L’enseignant pouvait s’en passer pour faire cours. Un usage minimal suffisait, pour la saisie de l’appel ou la rentrée des notes, pour le fonctionnement du vidéoprojecteur, pour LA séance informatique dédiée, etc. On pouvait clairement faire des merveilles sans l’informatique et personne ne s’en serait plaint.enseignement hybride synchrone1

Aujourd’hui, avec des classes clairsemées soumises à un “enseignement hybride”, un tel évitement condamne à un surcroît d’effort et de fatigue, voire à une souffrance au travail. Plusieurs académies ont déjà fait quelques préconisations, comme l’académie de Rennes.  Par ailleurs, s’il ne maîtrise pas l’outil, le professeur se sent catalogué comme incompétent. Qui n’a pas entendu, lors de conseils de classe ou de réunions, ces sous-entendus pénibles qui font du nombre de visioconférences le nouvel étalon de la performance et de la motivation ?

  • Comme si un matériel rutilant nous attendait dans les classes,
  • Comme si la connexion internet pouvait supporter la charge simultanée de toutes les visioconférences,
  • Comme si nous avions bénéficié d’une formation massive  depuis un an.

Non que l’on ne parte de rien et que de bonnes volontés n’aient pas ça et là partagé tutos, conseils et astuces. Mais il y a une différence entre des initiatives dispersées et une vraie politique nationale. C’est tellement plus simple d’accabler l’enseignant.

Quand le sage regarde la lune, l’imbécile regarde le doigt

Cette série d’articles apporte sa pierre à l’édifice des retours sur les situations d’enseignement au temps de la pandémie.

Je vais partager avec vous mon expérience professionnelle de la visioconférence, qui vaut ce qu’elle vaut, qui résulte d’une initiative et de moyens quasi strictement personnels.

J’essaierai d’être aussi objective que possible, sur les qualités comme sur les limites de la méthode. Je partagerai avec vous également les quelques astuces que j’ai pu développer avec les élèves. Enfin, je vous livrerai ma réflexion sur l’avenir de « l’hybride synchrone » une fois que le Covid sera derrière nous.

La série des articles consacrée à l’enseignement hybride synchrone :
Épisode 2: Comment j’en suis venue à “l’enseignement hybride synchrone”
Épisode 3: Quels sont les avantages de l’enseignement hybride synchrone
Épisode 4: Les trois commandements d’un cours en visioconférence
Épisode 5: La fatigue de l’enseignement hybride synchrone. Mythe et réalité.
Épisode 6: Le matériel et la connexion informatique, conditions indispensables
Épisode 7 : Quel est l’avenir de l’enseignement hybride synchrone ?