François HULBERT

Caraïbes : perspectives géopolitiques d’une mosaïque de territoires continentaux et insulaires

Festival International de Géographie 2019 - Saint-Dié-Des-Vosges

Caraïbes : perspectives géopolitiques d’une mosaïque de territoires continentaux et insulaires
Cuban revolutionaries parade in captured government tanks, 1959
François HULBERT est géographe, Professeur des Universités retraité de l’Université Laval au Québec et de l’Université de Lorraine à Metz.

Caraïbes : un problème de délimitation

La Méditerranée américaine, où s’arrête la frontière des Caraïbes ? :
• des Bahamas et des iles Turks-et-Caïcos (G.-B.) aux 3 Guyanes
• Golfe du Mexique et mer des Antilles ou mer des Caraïbes
• du Yucatan et Cuba à Trinidad-et-Tobago
• De L’arc des Antilles à l’isthme des 7 pays d’Amérique centrale
• Des Grandes Antilles au nord à la Colombie et au Venezuela au sud

« Je suis un fils des Caraïbes, mes fleuves sont l’Amazone, l’Orénoque et le Mississipi ! Mes terres sont des volcans !
Honte à ceux qui disent qu’il s’agit d’une Méditerranée, la Caraïbe est autre chose… des continents explosés, des croûtes terrestres qui se tordent, des volcans qui ruminent et une gerbe d’océans ! » Patrick Chamoiseau, écrivain martiniquais.

Passé historique commun aux Caraïbes entre conquêtes, colonisation et esclavages avec notamment le commerce triangulaire et la traite transatlantique du XVIIème au XIXème siècle

Caraïbes : images et réalités

• Paradis Tropicaux : sable blanc, mer turquoise et cocotiers
• lagons enchanteurs et paradis fiscaux
• enclaves touristiques protégées et bateaux de croisière d’île en île, yachts et voiliers, hôtels et villas de luxe
• image et promotion valorisées par les opérateurs et les agences de voyage
• Crise économique, sociale et environnementale: éducation, santé, violence, migration de masse …menaces sur les forêts, les mangroves, les récifs coralliens
• un cas parmi tous les autres Porto Rico : le « joyau des Caraïbes » ou « l’île enchantée » devient «
l’île désenchantée » Le Monde 27-28 août 2017

Diversités des statuts

• 22 Etats souverains et 18 dépendances outre-mer
• 8 monarchies constitutionnelles (Commonwealth): Bahamas, Barbade, Jamaïque, Grenade, Ste-Lucie …
• 14 républiques : 7 pays d’Am. Centrale, 2 Am. du Sud et Haïti, Cuba, République Dominicaine, Dominique, Trinité-et-Tobago (république / Commonwealth)
• régions et départements français outre mer (UE)
• Etat libre associé : Porto Rico (Etats-Unis)
• Anguilla, St-Christophe, Niévès : Etat fédéré en 1967 (GB), Anguilla fait sécession en 1971. Curaçao: pays autonome des PB depuis 2010, comme St-Maarten
• Bonaire, St-Eustatius, Saba: municipalités spéciales des Pays-Bas (UE)
• « républiques bananières » ? (1907 : United Fruit Compagny)

Diversité des langues

• espagnol: Amérique centrale, Cuba, Rép.Dom…
• anglais: Jamaïque, Trinidad-et-Tobago, Belize …
• français : Haïti, Guadeloupe, Martinique, St-Martin, St-Barth., Guyane, La Dominique,
• néerlandais: Aruba, Curaçao, St-Maarten, Saba…
• créole: haïtien, jamaïcain, cubain …
• langues autochtones: 55 au Guatemala dont 21 langues mayas, 5 au Honduras et au Costa Rica, 10 au Panama … des dizaines au Venezuela …

20 Etats souverains et 17 dépendances

• Les plus grands en millions d’hab. : Colombie (49), Venezuela (32), Guatemala (18), Cuba (11), Haïti (11), Rép. Dominicaine (11), Honduras (10), Salvador (7), Nicaragua (6), Costa Rica (5), Panama (4)
• Les plus grandes îles : Cuba (11,5), Haïti (11,3), Rép. Dominicaine (11), Jamaïque (3), Trinidad-et-Tobago (1,4)
• Les plus grandes dépendances : Porto Rico (3,6), Guadeloupe (400 000), Martinique (384 000)

Petites Antilles et mer des Caraïbes : des frontières maritimes internationales

Un petit pays comme le Trinidad et Tobago a pourtant une grande ZEE, mais elles ne sont pas tout le temps respectées. Se pose l’idée de partager la ressource « mer des caraïbes » entre les pays d’Amérique latine, et pas à Total ou Shell. Le Venezuela a donné cette initiative mais finalement elle reste alpaguée par les pays du Nord.
Le vol entre ces îles est encore compliqué. On préfère en général aller à Miami pour rejoindre l’autre ile après.
Les Bahamas comme Saint Martin ont été ravagé par l’ouragan Dorian récemment, Montserrat à Santa Lucie ravagé par les volcans.
Le Venezuela a beaucoup d’île très peuplées. Et il y a aussi des dépendances hollandaises.

Les Caraïbes : Arrière-cour des Etats-Unis.

Les Américains ont tellement de multinationales sur le territoire qu’ils peuvent intervenir facilement.
En 2019, D. Trump a pour objectif de faire du Guatemala un Etat tampon contre les migrations. Pour se protéger est aussi renforcé le mur entre Mexique et USA, mais celui-ci est plus de la poudre aux yeux et une démarche politique. L’important pour cette question migratoire a été de surtout négocier avec le Guatemala pour que ça soit un pays sûr où les migrants resteraient. C’est un gros échec et même le Guatemala en rigole.
Cette arrière-cour des USA se constate aussi leur de la crise de Cuba avec l’affrontement est-ouest et nord-sud par la crise des missiles en 1962. Le rôle de l’aéroport de Guender à Cuba est important jusqu’à l’effondrement du monde soviétique qui ravitaillait par des lignes régulières. On assiste à un boycott de Cuba depuis 60 ans par les EU mais Cuba a tout de même réussi à se développer par rapport à Haïti.

Catastrophes naturelles et instabilité politique richesse et pauvreté

Les Caraïbes sont agitées par les catastrophes naturelles :
• Tremblements de terre, (Panama/Costa Rica 2019, Haïti 2010, Salvador 2001, 2005, Rép. Dominicaine 2003 … )
• cyclones, éruptions volcaniques …
• 10 volcans actifs dans les petites Antilles.
• Coups d’Etat à répétition et interventions américaines
• Des îles les plus pauvres aux paradis fiscaux les plus riches: 2/3 des pays sont placés après Cuba dans le classement IDH et Haïti est le dernier de la liste (en dictature avec le Père Aristide en exil en République démocratique du Congo)
• Porto Rico est devenu le territoire le plus pauvre des Etats-Unis
Les ouragans se déplacent de plus en plus vers les EU.

Fédérations: des tentatives multiples

La recherche de la solution fédérative est là. Mais les pays occidentaux mettent de l’huile sur le feu et compliquent l’association… à cause de l’intérêt des métropoles :
• Communauté des Caraïbes créée en 1973 (marché commun) :
15 pays et territoires associés
• 1981: Organisation des Etats de la Caraïbe orientale
• 1983: CBEREA (Caribbean Basin Economic Recovery Act), initiative américaine pour 24 pays des Caraïbes à l’exclusion de Cuba, du Nicaragua, Porto Rico et Colombie
• CARIBCAN, Caribbean-Canada Trade Agreement, initiative canadienne, 1986, 26 pays
• AEC en 1994 Association des Etats de la Caraïbe: 25 pays y compris Cuba et le Mexique
• CARICOM en 2001 : pour un marché commun des Caraïbes
• Fédération des Antilles néerlandaises dissoute en 2010
• Alliance bolivarienne pour les Amériques (2004): 11 pays dont le Vénézuéla ,Cuba, Bolivie, Equateur, Nicaragua …(75 millions d’hab.) en réaction aux projets de libre échange poussés par les EU qui excluent Cuba, les DROM (F) et les OM (GB et PB).
Le réchauffement climatique serait un enjeu commun ! Il faudrait changer la politique pour sortir de la dépendance et de l’isolement. Il s’agit aussi de voir autrement les Outre Mer pour les Français !

Caraïbes: une région d’immigration devenue une terre d’émigration

• 1ère immigration : la traite des Noirs et l’esclavage
• émigration massive après Seconde Guerre mondiale: plus de 6 millions de caribéens vivent hors de leur pays : 800 000 Cubains vivent à Miami, 1 million de portoricains aux Etats-Unis… il y a plus de Porto ricains à New York qu’à Porto Rico !
• émigration vers les Etats-Unis, le Canada, l’Europe: Cubains, Haïtiens, Jamaïcains, Portoricains …
• premiers réfugiés climatiques après les cyclones de 2017 : Porto-Rico (200 000 personnes se réfugient en Floride); l’éruption volcanique de Montserrat en 1995 et 1997: 12 000 hab. en 95, 5000 aujourd’hui
• La caravane des migrants de la misère en Amérique centrale: tous les pays concernés, plus récemment
2 millions de migrants ont quitté le Venezuela.

Porto Rico / Cuba / Costa Rica / Venezuela … leçons à tirer et expériences à partager

Violence, drogue, trafic de passeport et de citoyenneté (100 000$ pour un passeport). La Martinique est une plateforme de transit pour la drogue entre la France et l’Amérique Latine.
Les plus petites îles font de la défiscalisation, pavillon de complaisance (Panama), Yacht de luxe pas cher, investissement défiscalisé où l’on peut investir sans taxe. Service financier off shore.
Zone franche, industrielle, urbaine, venues par les USA à la fin de la guerre, comme à Porto Rico pour sortir du sous développement…échec. Millions de travailleurs dans ces zones franches et ils habitent dans les bidonvilles…emploi mal payés…. En Guadeloupe à Pointe à Pitre plus grande zone commerciale de France, pareil. La Guadeloupe c’est une zone de marché pour les FTN françaises qui sont toutes là et qui vendent les produits français. Alors qu’il ya 40% de pauvres et 40% de chômage chez les jeunes… Et on leur offre ça. C’est ça aussi la dépendance.
Tourisme, grand trafic, panama, migrant.
Cuba est sous embargo encore… surtout sous Trump. Cuba développe une forme d’agriculture de sécurité alimentaire pour survivre, ils ne reçoivent plus de pesticides et d’engrais, ils doivent faire naturellement. A la Martinique de plus en plus aussi. Venezuela entre 1999 et 2009, accord pétro caraïbes, Cuba envoie des médecins par milliers au Venezuela contre du pétrole sous Hugo Chavez : 1 million de personnes ont été opérées de la cataracte ! Car les médecins cubains sous en avance en matière de santé.


• Costa Rica : expérience dans la forêt, modèle politique démilitarisé, intéressant, Haïti avait tenté le coup aussi mais revenu dessus ;
• Porto Rico : « modèle » de sous-développement, avec la multiplication des zones franches
• Cuba : de la dépendance soviétique aux possibilités actuelles. La nécessité devient un atout: agriculture améliorant la sécurité alimentaire, moins de pesticides et d’engrais chimiques … progrès de l’IDH…
• Venezuela: partage des ressources et transformations économiques et sociales de l’époque Chavez (1999-2013); échanges et soutien aux pays voisins accord Pétro Caribes …
• Costa Rica: modèle politique démilitarisé

Enjeux et perspectives

• S’unir pour sortir de l’émiettement territorial subi, de la dépendance et de l’isolement en fédérant les territoires.
• Etats-Unis d’Amérique centrale (50 millions d’hab.), Grandes Antilles (40 millions), Petites Antilles (5 millions).
• Bâtir une économie de proximité et de partage des ressources en levant les barrières aux échanges.
• Appliquer et adapter certaines expériences de développement des territoires caribéens.
• Définir une ZEE commune de protection de la mer au bénéfice des territoires, en éloignant les prédateurs.
• Mobilisation collective face aux catastrophes et création de centres de secours conjoints au service de la région.
• Nécessité d’agir face au réchauffement climatique
• Faire des Outre-mer (Fr, PB, GB) des territoires pilotes de la planification écologique et de l’économie de la mer, porteurs d’un développement durable en direction des pays voisins, face au réchauffement climatique notamment
• Ouvrir des centres universitaires pour les étudiants de ces pays, assurant des formations appropriées à leurs besoins.
• Développement de la francophonie à côté de l’espace hispanophone, pour contrer l’extension de l’anglo-américain.
• Comment mobiliser les colossales fortunes accumulées dans les « paradis tropicaux caribéens » au service du développement des pays les plus pauvres et pour agir face aux conséquences des dérèglements climatiques ?

Question ?

• Comment mesurer la volonté de sortir de cette dépendance ? => Cf. Livre : Géographie populaire de la Caraïbe, pas besoin de la métropole, il y a des choses qui se font, comme le modèle de Cuba

• Haïti : que sont devenus les aides ? Pas que corruption pour dire qu’ils ne s’en sortiront pas. Ca va dans les organismes internationaux qui interviennent. Quand il y a le tremblement de terre avec armée américaine et force de Guyane pour la France. Les Américains sont surtout venus non pas pour aider les gens, mais surtout pour faire en sorte qu’il n’y ait pas d’émeutes, et la ville a été encerclée par les gardes côte américains, pour éviter les boat people. La France participe aussi à cela…

• Une femme revient sur la définition d’une zone franche, plus complexe à son sens que celle donnée par François Hulbert : pour elle c’est une franchise avec Carrefour dans le cas de la Martinique, les Antilles françaises ne sont pas des paradis fiscaux, la Guadeloupe n’est pas un paradis fiscal. Pas de défiscalisation en Guadeloupe. Saint Martin non plus, il s’agit de zones franches globales avec des produits français créées sous Nicolas Sarkozy. Mais à l’intérieur il y a des entreprises locales qui peuvent être facilitées. Facilité bancale à Saint Martin mais pas pareil que les îles Caïmans. Pas de généralisations ! Nuance, côté foncier, Johnny Hallyday…

Pauline ELIOT, Pour les Clionautes, samedi 5 octobre 2019.

À propos de l'auteur

Pauline Eliot

Jeune professeure d'Histoire-Géographie et d'EMC. Après une année de titularisation au lycée Poincaré à Bar-le-Duc, j'enseigne maintenant au lycée Jean de Pange à Sarreguemines. Géographe de formation, j'ai fait mes études à Nancy. J'aime particulièrement faire de la prospective territoriale avec mes élèves.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.