Les Clionautes, en collaboration avec Sésamath, Weblettres et l’INRP, organisent une journée d’étude sur le travail collaboratif le 24 septembre 2008 à l’ENS rue d’Ulm

Les trois associations d’enseignants en ligne Clionautes, Sésamath et Weblettres se sont développées autour de la mutualisation et du travail coopératif. Elles s’engagent aujourd’hui dans le travail collaboratif. Cette évolution est-elle révélatrice de modèles organisationnels, économiques, sociologiques ou pédagogiques spécifiques ? Quelles seraient les caractéristiques de ces modèles, leurs conditions d’émergence et de viabilité ?

Ces associations semblent structurées en champs concentriques où les enseignants passent de la simple utilisation à la mutualisation puis aux différents stades de travail en commun. Quels sont les seuils et les catalyseurs en jeu dans ce mouvement de convergence ?

Se pose aussi la question du rôle que jouent les outils technologiques dans les processus de collaboration. Les associations peuvent-elles partager leurs outils et leurs méthodes et s’appuyer sur la complémentarité de leurs compétences ?

Les Clionautes, Sésamath et Weblettres, en collaboration avec l’INRP, invitent le monde de la recherche, ainsi que tous ceux qui sont impliqués dans ces problématiques, à répondre avec eux à ces questions lors d’une journée de réflexion qui aura lieu le 24 septembre 2008 à l’ENS, salle Dussane, 45, rue d’Ulm Paris 5e.

Comité d’organisation

Caroline d’Atabékian (Weblettre), Caroline Jouneau-Sion (Clionautes), Sébastien Hache (Sésamath), Eric Sanchez (EducTice, INRP)

Renseignements et Inscriptions

– Renseignements pratiques sur le site Eductice

Inscriptions

Programme

Matin

9 h – 9 h 45 : Présentation des associations et explicitation de la problématique à partir de leur expérience concrète.

9 h 45 – 10 h 45 : Conférence : Conception et usages de ressources pour et par les professeurs : développement associatif et développement professionnel., par Ghislaine Gueudet, (CREAD, IUFM de Bretagne) et Luc Trouche (EducTice, INRP).

Les processus de conception des ressources pour l’enseignement prennent aujourd’hui des formes nouvelles, sur le plan des supports, de l’organisation des concepteurs, des relations entre conception, institutions et usage. En nous appuyant sur les expériences de terrain des associations Clionautes, Sésamath et Weblettres, sur les questions qu’elles suscitent, et en resituant celles-ci dans un paysage national et international, nous montrerons des apports possibles de la recherche pour comprendre les processus en jeu… et poser de nouvelles questions.

11 h – 12 h : Conférence : Only One Laptop Per Child, but so many ways to work together, par Bastien Guerry (OLPC).

Le projet OLPC vise à mettre un ordinateur à bas prix (le XO) dans les mains des enfants de pays en voie de développement, et d’aider ainsi à mobiliser ces pays autour de nouvelles pratiques pédagogiques.

Ce projet nécessite la mobilisation d’une myriade de communautés à travers le monde entier.

Il y a bien sûr la communauté OLPC au MIT, à Boston où développeurs, techniciens et autres travaillent sur la logistique du déploiement, sur la portée pédagogique etc… Autour de cette communauté centrale, les associations «grassroots» dans les pays développés aident le projet OLPC de toutes les manières possibles; d’autre part, des communautés locales rassemblent les équipes de déploiement et les enseignants des pays dans lesquels OLPC a un programme. On peut également ajouter à ces trois communautés toutes celles qui s’intéressent à la création de contenu pédagogique pour l’ordinateur et qui voudraient oeuvrer à la réussite de cette initiative humanitaire.

Faire travailler ces communautés ensemble est un défi quotidien. Nous tenterons de faire une synthèse des différentes façons dont le projet OLPC répond à ce défi.

Après-midi

14 h : Table ronde : ” Conséquences et enjeux du travail collaboratif “, animée par Michel Bézard (CNDP)

Eric Bruillard (UMR STEF ENS Cachan–INRP), Alain Chaptal (MSH), Jean-Michel Dalle (Jussieu, Agoranov), Hélène Godinet (EducTice, INRP), Catriona Savage (UNESCO)

Trois associations d’enseignants qui se sont engagées dans le travail collaboratif souhaitent croiser leur questionnement avec celui des chercheurs sur plusieurs points :
– Qu’est-ce que d’autres communautés, nées sur Internet ou ailleurs, ont à leur apprendre ?
– Les modes de travail qu’elles ont mis en place supposent-ils une identité pédagogique et professionnelle propre ? Renforcent-ils cette identité ?
– Que peuvent-elles attendre de l’Institution ?
– Comment imaginer leur devenir – dispositifs, productions, buts, essaimage ?
– Vers quels modèles économiques et pédagogiques se dirige-t-on ?
– L’accès gratuit et souvent libre aux ressources produites est de nature à intéresser de nombreux pays en voie de développement : quels sont les besoins et les enjeux ?
– Enfin, quid du travail collaboratif chez les élèves ?