Synthèse de messages parus sur h-francais entre septembre 2002 et fevrier 2004. Les auteurs livrent leurs réflexions sur la géographie du tourisme mais aussi leurs articles, leurs adresses. La synthèse est coupée en deux par souci de lisibilité:

La 1ère partie concerne la France

La 2ème partie concerne le monde.

Synthèse de messages parus sur h-francais entre septembre 2002 et fevrier 2004. Les auteurs livrent leurs réflexions sur la géographie du tourisme mais aussi leurs articles, leurs adresses, classées par thème et par région. La synthèse est coupée en deux par souci de lisibilité:

La 1ère partie concerne la France

La 2ème partie concerne le Monde.

Ce travail est non exhaustif: rien n’est dit sur le tourime en Nord-Pas-de-Calais!!! 😉 Si vous pouvez compléter cette synthèse, n’hésitez pas à envoyer vos remarques, suggestions précisions et adresses à l’auteur.

Attention, les articles du monde signalés font aujourd’hui partie des archives payantes du site « Le Monde.fr »

LE TOURISME EN CHIFFRES

– Site secretariat tourisme, les derniers chiffes (excel): http://www.tourisme.gouv.fr/fr/z2/chif_bilans/chiffres/indicateurs/att00000853/indicateurs.xls

– Le bilan de la saison 2003 sur http://www.tourisme.gouv.fr/fr/navd/presse/dossiers/bilan_2003.jsp

– Enquete sur les intentions des français pour les vacances d’hiver:
http://www.tourisme.gouv.fr/fr/actu/enquete_bva.jsp

– des données sur le site de l’INSEE : Capacité des communes en hébergement touristique Années 1999 à 2002 http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/tourisme.htm

– Chiffres et analyses de l’insee par région sur http://www.insee.fr/fr/region/accueil_region.htm, rubrique « tourisme »

Et plus particulièrement:

Bourgogne : Repli d’activité dans le tourisme, amplifié par la canicule http://www.insee.fr/fr/insee_regions/bourgogne/rfc/docs/hotel_225.pdf

Pays de la Loire : hausse de la fréquentation hôtelière au deuxième trimestre 2003 http://www.insee.fr/fr/insee_regions/pays-de-la-loire/rfc/docs/infostat91.pdf

Champagne-Ardenne : la fréquentation hôtelière poursuit sa progression http://www.insee.fr/fr/insee_regions/champagne-ardenne/rfc/docs/Tourisme2002.pdf

Languedoc-Roussillon : la Fréquentation hôtelière, résultats de la première partie de la saison 2003 http://www.insee.fr/fr/insee_regions/languedoc/rfc/conjoncture/pdf/freq_hotel.pdf

Eurodisney quelques infos sur l’origine des visiteurs en 2002 la répartition du chifffre d’affaire, l’actionnariat http://www.eurodisney.com/index.php?idPage=11385&lng=fr

LE TOURISME EN CARTES

– From: « Michel Sol » [->micsol@wanadoo.fr]
Date Posted: Thu, 7 Nov 2002 06:33:55 +0100

Bonjour à tous,
Dans tous les manuels de 3° figurent de telles cartes mais peut-être pas assez détaillées ou récentes.
Exemple, hachette p 135, édition 1999 ; magnard p 126
Au plaisir

– From: « Michel Sainero » [->michel.sainero@ac-versailles.fr]

Un planisphère est utilisable dans Gildas Simon, « Géodynamique des migrations internationales », un ouvrage relativement ancien mais qui fait
remarquablement let géographiquement le point sur le fait migratoire.
Sinon, on peut sans doute trouver quelque chose dans les productions de G.
Cazes, le spécialiste de la question.

TOURISME RURAL

Daniel Letouzey (butinage) [->dletouzey@free.fr]

– Le Monde, régions, série d’articles en vue des élections (Champagne Ardenne, St Denis… PACA : La terre promise du tourisme devient trop chère pour ses habitants Limousin : Une priorité : raccorder les campagnes aux autoroutes de l’information http://www.lemonde.fr/web/sequence/0,2-3228,1-0,0.html

– Le tourisme rural ne fait pas le bonheur des paysans La rentabilité aléatoire des chambres d’hôtes et autres fermes-auberges, ainsi que la complexité des réglementations découragent les agriculteurs de s’engager dans une activité pourtant en expansion. Reportage dans l’Aveyron. http://www.lemonde.fr/article/0,5987,3228–259046-,00.html

Marc Lohez : Et surtout, le tourisme finit par imposer sa propre image du ploucland en question, avec des coûts qui tendent vers le tourisme traditionel: il digère un héritage patrimonial et fabrique du miquet-land en sabots: le touriste qui cherche de l’authenticité au vert, veut aussi un certain confort (car il vieillit ce touriste là); ce qui est peu compatible avec des couts d’exploitation modérés; ce que ne rappelle hélas pas l’article.

– Le Futuroscope a créé un « modèle poitevin » de développement local Le parc d’attractions lancé par René Monory en 1984 a été rattrapé par l’évolution technologique. Mais l’idée d’une création d’entreprise par une collectivité séduit toujours les élus régionaux. http://www.lemonde.fr/article/0,5987,3228–258858-,00.html

Jean-François JOLY Lycée Claude Monet, Le Havre [->jolyjeanfran@wanadoo.fr]

Marc Lohez : Il faut savoir que ce modèle de développement fondé sur le lien entre le tourisme et la technologie, s’il a ses propres références, a également servi d’exemple: Oulu, la technopole du nord de la Finlande, s’est inspiré de Monoryland (monoryworld?) pour créer son propre musée des sciences (Tietomaa) dont pas mal d’activités liées à l’image (entre autres) se font en coopération avec les entreprises et centres de recherche du technopôle. Mais ils ont eu le bon goût (à Oulu) de placer le musée proche du centre-ville, dans l’ancien secteur industriel et non en pleine campagne (ou forêt). Le tourisme, même s’il fuit parfois la ville, c’est tout de même là qu’il est le plus efficace (c.a.d le plus complémentaire) et le plus à l’aise, même à l’époque de la voiture triomphante.

PARIS ILE-DE-FRANCE

Philippe Leseigneur [->philippe.leseigneur@wanadoo.fr]

Paris Ile-de-France : après l’élaboration en 2002 d’une charte de qualité du tourisme, le Comité régional du tourisme Paris Ile-de-France développe un baromètre permanent de la qualité de l’accueil touristique. Plus de 300 sites ont ainsi été évalués au début de l’été 2003, selon 30 critères. Résultat : avec 79% de taux de conformité, la destination Paris Ile-de-France est en hausse de 3 points par rapport à 2002. Meilleurs scores : les châteaux de Versailles et de Dourdan pour la séquence « sites et monuments » et l’Office de Tourisme de Versailles et l’Espace du Tourisme d’ Ile-de-France au Carrousel du Louvre pour la séquence information. (Newsletter mensuelle de PIDF – nov.03)

DORDOGNE

A propos de la grotte Chauvet dans Le Monde L’espace de restitution de cette cathédrale de l’art rupestre doit être construit dans une zone touristique déjà saturée en été. Les écologistes craignent que cet équipement n’engendre une surfréquentation et une urbanisation mettant en péril la réserve naturelle des gorges de l’Ardèche http://www.lemonde.fr/article/0,5987,3228–257148-,00.html

MONTAGNES

JFJ Entre hiver et été, deux visions du tourisme dans les Pyrénées Pour maintenir l’emploi, le massif mise sur l’économie des loisirs. Les stations de ski, déjà endettées, améliorent leur équipement. Contre cette course au modèle alpin, certaines communes veulent privilégier l’essor des activités estivales. http://www.lemonde.fr/article/0,5987,3228–260823-,00.html

Arêches-Beaufort (Savoie) cultive une image d’authenticité éloignée des stations bétonnées http://www.lemonde.fr/article/0,5987,3228–260824-,00.html

AUVERGNE

From: « Marc Lohez » [->marc.lohez@geographiques.com]
Date Posted: Thu, 28 Feb 2002 11:05:28 +0100

Le lancement de Vulcania s’inscrit dans un double contexte géographique:
celui d’un essoufflement du tourisme auvergnat d’une part et de la lutte
contre le dépeuplement d’autre part, à l’échelle plus locale des cantons qui entourent le parc.

Le tourisme en Auvergne va mal: malgré un patrimoine naturel et culturel
exceptionnel, malgré l’amélioration considérable de la desserte
autoroutière, l’Auvergne n’est que la 14 ème région pour la fréquentation
génarale (- 1 rang en 2001) et 16ème région visitée en France par les
étrangers: ces derniers n’ont pas attendu le 11 septembre pour bouder la
région: le déclin de la fréquentation étrangère était amorcé dès 2000. Il
faut ajouter à cela la crise profonde d’un moteur ancien du tourisme: le
thermalisme auvergnat, victime du marasme général du thermalisme français et d’indications médicales régionales souvent efficacement concurencées par les médicaments (maladies circulatoires et digestives).
http://www.cafe-geo.net/archives/cafe2/article000000000331A8B21.htm

(d’autres articles des cafés-géographiques sur thermalisme et tourisme:

Thermalisme et tourisme, le thermalisme rural

Le thermalisme, entre tourisme et santé

Dossier thermalisme)

Depuis plusieurs années, la promotion touristique a été caractérisée par la
définition de « pays » et de routes touristiques d’échelles variables (du
petit « pays de Volvic » à l’immense « route des villes d’eaux ») en passant par le pays du Val de Sioule. Sivulcania (syndicat intercommunal) correspond aussi à cette logique

http://www.pays-volvic.com/fr/cadre.htm

http://www.villes-eaux.tm.fr/

http://www.valdesioule.com/

En Auvergne, la multiplication de ces petites régions touristiques en réseau s’explique par l’absence de véritable pôles touristiques dominants, tant à l’échelle régionale (la capitale est tout sauf une ville touristique) que départementale (sauf, à l’extrème rigueur, Vichy dans l’Allier, pôle touristique à peu près complet); les associations de pôles petits et moyen prolifèrent donc dans la confusion des images sans créer de miracle.

C’est ce miracle que tente de provoquer l’ouverture de Vulcania: créer une
image forte, fédératrice, dont bénéficierait l’Auvergne touristique. Mais
une telle infrastructure a évidemment d’abord un impact local:

Le pays de Vulcania, qui comprend le versant ouest de la Chaînes des puys
jusqu’à la vallée de la Sioule (en amont des gorges) a assez peu profité de
la rurbanisation depuis Clermont: celle-ci s’est effectuée plus vers l’est
(la Limagne) et autour de Riom; la commune de Saint-Ours fait toutefois
exception (cf infra)

Le canton de Pontigbaud (siège de Sivulcania) fait partie de ces cantons
ruraux qui ont connu une embellie passagère de 82 à 90, mais qui n’ont pas
trouvé de second souffle: depuis, le canton a perdu 5 habitants

http://www.recensement.insee.fr/RP99/rp99/wr_demopage.affiche?p_id_nivgeo=P&p_id_loca=6331&p_id_princ=E_DEMO&p_theme=POP&p_typeprod=ALL&p_langue=FR
(attention adresse longue)

Saint-Ours, la commune où est située le parc, fait un peu exception; en
moins de 20 ans (1982-1999), sa population a augmenté d’un bon tiers,
essentiellement par solde migratoire, mais on peut observer que cela n’est
pas du au projet vulcania, l’essor est plus ancien:

http://www.recensement.insee.fr/RP99/rp99/satellite.autorisation?nivgeo=C&oldnivgeo=63083&theme=POP&typeprod=ALL&choix_dept=63&codgeo=63381&oldnivgeo=C&oldcodgeo=63083&c_produit=E_DEMO&quelcas=SATGEO&lang=FR

Saint Ours a bénéficé de toute une série d’installations ( centre de tri et
de recyclage des déchets, centre de prise en charge de malades
d’Alzeihmer..) A Saint-Ours, la reconversion du militaire au civil a plutôt
bien fonctionné. Quant à la mise en valeur du volcanisme, elle ne date pas
du projet de VGE; toujours à Saint-Ours, le volcan à ciel ouvert propose
depuis plusieurs année une visite bien réelle:
Autour du parc, Sivulcania a prévu toute une série de mise en valeur
touristique du patrimoine: ainsi les anciennes mines d’argent près de
Pontgibaud auront leur musée

http://perso.wanadoo.fr/archeomine/BIENVENUE.html

la ligne Royat/ le Mont Dorre pourrait voir circuler un train touristique.
Les chantiers se multiplient dans les communes environnantes pour rénover ou fournir de nouveaux gites ruraux. Plus généralement, l’hébergement fait des efforts de regroupement et de labellisation locale:

http://perso.wanadoo.fr/restolit-auvergne/pages/carte.html

Les initiatives fourmillent donc autour du projet fédérateur, mais elles
vont fortement dépendre désormais du dynamisme d’un moteur unique. Et si la
foule se presse aux portes de ce qui est encore un chantier, rien garantit
l’engouement une fois passé l’extraordinaire battage médiatique que l’ancien chef d’Etat a été en mesure de provoquer. Valery Giscard d’Estaing s’est inspiré des centres d’animation des grands parcs d’Amérique du nord pour la conception de Vulcania; mais quelques soient les mérites techniques du centre européens du volcanisme, la geste des volcans étaient n’a pas
exactement la même puissance évocatrice que la mystique des grands espaces
et de la conquète de l’Ouest.

Marc Lohez
Les cafés géographiques
[->www.cafe-geo.net]

Merci aux auteurs:

Jean BRAUNSTEIN [->brjean@club-internet.fr]

Jean-François JOLY [->jolyjeanfran@wanadoo.fr]

philippe LESEIGNEUR [->philippe.leseigneur@wanadoo.fr]

Daniel LETOUZEY [->dletouzey@free.fr]

Marc LOHEZ [->marc.lohez@geographiques.com]

François MANDIL [->www.peripecycles.org]

Michel SAINERO [->michel.sainero@ac-versailles.fr]

Michel SAUVADE [->michel.sauvade@wanadoo.fr]

Michel SOL [->micsol@wanadoo.fr]